Skip to Content

Dans les médias du 12 mai

Dans le dossier de la marée noire, les trois entreprises impliquées dans la plateforme de forage dans le Golfe du Mexique se jettent la balle, chacune accusant l'autre d'être responsable de la catastrophe. À lire dans Le Devoir, Globe and Mail, The Gazette. Dans La Presse, on apprend que le nouveau projet sur la loi et l'énergie qui sera présenté aujourd'hui aux États-Unis et qui tentera d'imposer une baisse des émissions de GES prévoit des dispositions qui étendent les activités de forage en mer malgré la marée noire qui sévit présentement.

Toujours dans ce dossier, cette fois-ci dans Le Devoir, selon un spécialiste du droit international en matière d'environnement, les pétrolières ont beaucoup trop de pouvoir et sont trop puissantes sur le plan juridique. L'ancienne ministre de l'Environnement de la France indique qu'on ne devrait pas donner une autorisation de forage en mer tant que les moyens de lutter contre une fuite ne sont pas en place.

François Cardinal, dans La Presse, fait le point sur les deux tracés proposés par Aéroport de Montréal et l'Agence métropolitaine de transport pour relier l'aéroport Trudeau au centre-ville par train.

Dans le dossier de l'échangeur Turcot, lettre de Simon Prévost dans La Presse sur le fait qu'il faut arrêter les tergiversations en lien avec le projet Turcot et voir ce projet comme ce qu'il est, un équipement à vocation économique dont la raison d'être est de permettre une certaine fluidité dans les transports des personnes et des marchandises. Selon lui, il est impensable d'imaginer un projet qui aurait pour effet de réduire la capacité routière déjà déficiente.

Toujours dans La Presse, selon l'Agence internationale de l'énergie, c'est l'efficacité énergétique qui offre les plus grandes possibilités de réduire la consommation d'énergie et par le fait même, de réduire l'impact environnemental. On apprend que le secteur du bâtiment compte pour 40 % de la consommation d'énergie dans la plupart des pays. On parle aussi de l'importance d'investir dans les énergies renouvelables et de réduire l'impact des énergies fossiles. Autres articles sur l'électrification des transports, les avancées majeures de l'énergie solaire et sur l'énergie éolienne, une production qui sera cinq fois plus importante dans dix ans.

Du côté de l'agriculture, le climat serait ce qui empêche la Chine ou l'Arabie Saoudite de mettre la main sur des terres québécoises, en plus des lois et réglements. Cela se réflète aussi dans le prix des terres agricoles, un hectare au Canada vaut 1725 $ comparativement à 11 000 $ aux États-Unis. À lire dans La Presse.

Environmental Defence déplore que certains des parfums les plus populaires au Canada et aux États-Unis comportent 24 composantes chimiques synthétiques qui n'apparaissent pas sur l'étiquette. Certains de ces éléments sont susceptibles de créer des changements hormonaux et des allergies. À lire dans le Globe and Mail.

Article dans The Gazette sur le fait que la compagnie Syncrude, la compagnie la plus importante opérant dans les sables bitumineux, n'a pas à se conformer aux réglementations environnementales mises en place par le gouvernement quant au nettoyage des bassins de résidus.

Article sur la chef Alice Waters, qui milite depuis plusieurs années pour l'achat local, indiquant que manger local et des aliments simplement préparés est une question morale, dans The Gazette.