Skip to Content

Dans les médias du 13 mai

Sur la marée noire.. on apprend dans La Presse un nouveau couvercle a été aposé sur la fuite de pétrole de la plateforme de forage. Dans son éditorial, François Cardinal de La Presse parle du fait que les États-Unis ont décidé d'imposer un moratoire sur le forage après la catastrophe survenue sur la plateforme Deepwater Horizon, tandis que le Canada n'a pas cru bon faire de même. Le Canada assure que grâce à sa réglementation sévère, nous sommes à l'abri d'une telle marée noire, alors qu'en fait, on ne connaît même pas la nature de la défaillance.

Dans The Gazette on apprend que si une catastrophe comme celle du golfe du Mexique devrait arriver au Canada, le gouvernement devrait débourser d'importantes sommes puisque les compagnies ne sont responsables que pour 40 millions de dollars pour le nettoyage.

Selon Eric Reguly du Globe and Mail, même si la catastrophe de la marée noire causera d'énormes dommages, il n'y a aucune chance que le forage en mer soit banni puisque c'est justement en mer que se trouve le pétrole.

Le gouvernement fédéral a rejeté une demande faite hier par le secrétaire général de l'ONU et réitéré qu'il ne ferait pas des changements climatiques une priorité lors du G20. Plus de détails dans la version papier de La Presse, Le Devoir et The Gazette.

Lettre ouverte de Daniel Breton dans La Presse sur le fait que pendant que les Québécois discutent d'énergies vertes, le gouvernement Charest fonce dans les énergies sales en donnant entre autres des droits d'exploration et d'exploitation à des entreprises privées.

Du côté du transport et des changements climatiques, on apprend dans le 24 heures que le Bixi sera instauré à Toronto dès l'an prochain avec plus d'un millier de vélos en libre-service.

Selon les constats de chercheurs de l'Université du Québec à Montréal, Montréal pourrait augmenter la taxe d'accise sur l'essence de façon plus substantielle que prévu si des mesures pour corriger les iniquités sont implantées, par exemple des exonérations fiscales pour que les gens qui habitent en banlieue puissent y rester sans risquer la faillite. À lire dans le Journal Métro.

D'intéressantes pistes de solutions ont été abordées hier lors du congrès de l'ACFAS pour réorganiser les déplacements urbains individuels et collectifs afin de respecter les principes du développement durable. Plus de détails dans Le Devoir

Le projet de loi américain sur la réduction des GES a été déposé hier au Sénat par les sénateurs Kerry et Lieberman. Le projet de loi se développe autour de trois axes : transformer l'économie vers l'efficacité énergétique et les emplois verts, parvenir à l'indépendance énergétique et améliorer la qualité de l'air. À lire dans Le Devoir et lisez la réaction d'Équiterre sur le sujet.

Du côté des sables bitumineux, on apprend dans le Globe and Mail qu'un groupe d'affaires albertain est à Ottawa pour une mission économique dans le but de promouvoir les sables bitumineux.