Skip to Content

Des marchés de quartier pour lutter contre les déserts alimentaires

Saviez-vous que moins du tiers des produits alimentaires consommés par les Québecois(es) provient d'ici? Et qu'en parallèle, la majorité des Montréalais(es) ne mangent pas la portion recommandée de fruits et légumes, soit 5 fruits/légumes par jour?

Des déserts alimentaires au coeur de la ville

Dans certains quartiers des grandes villes, les résidents n'ont parfois pas accès à des produits frais à distance de marche: on dit alors de ces endroits qu'ils sont des "déserts alimentaires".

À travers sa campagne Épluche ta ville, Équiterre s'est intéressé de près à deux initiatives montréalaises, qui ont pour mission d'éduquer le public à la saine alimentation en leur offrant un accès facilité à des fruits et légumes frais et locaux, contrant ainsi le phénomène de déserts alimentaires.

Des marchés ancrés dans leur communauté

Situé dans le quartier Centre-Sud, le Marché Solidaire Frontenac propose notamment un marché à la station de métro Frontenac, et un marché mobile grâce à ses Fruixis, un projet original de vente de produits frais, à vélo.

Les Marchés Ahuntsic-Cartierville (MAC) quant à eux, se donnent pour but d'attraper les gens à la sortie du métro ou de l'autobus en leur offrant une grande variété de fruits et légumes frais et locaux, ainsi que des produits du terroir.

Ces deux initiatives sont mises de l'avant dans le web documentaire Épluche ta ville.

Visionnez les capsules vidéos de ces deux organismes inspirants: