Skip to Content

Énergie-Est : TransCanada devra avoir l'aval de Québec

Blog - Steven Guilbeault

« Plus de 36 000 personnes ont signé une pétition disant « non » à l’arrivée du pétrole des sables bitumineux au Québec, et ce n’est qu’un début.

Dix-neuf municipalités québécoises ont également manifesté leur opposition au projet Énergie Est de la compagnie TransCanada, et la plupart des groupes écologistes réclament depuis plusieurs mois l’intervention de Québec.

Voici maintenant que le gouvernement du Québec annonce que la compagnie TransCanada aura besoin de sa permission pour que le projet puisse aller de l’avant. Il s’agit là d’une sage décision de la part de Québec.

En effet, lors de l’étude des crédits du dernier budget Leitao, le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, David Heurtel, a fait la déclaration suivante : « [La] décision de l’Office national de l’énergie ne clorera pas le dossier, à moins que nous soyons totalement en accord [avec celle-ci]. » 

Pour lire la suite du billet de Steven Guilbeault sur le blogue d'Équiterre.