Skip to Content

Équiterre agit dans la lutte aux changements climatiques

Actu - Lutte changements climatiques

Le 18 février dernier, Équiterre, le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE), la Fondation Coule pas chez nous et Nature Québec déposaient un recours en jugement déclaratoire contre TransCanada à la Cour supérieure de Montréal concernant l’assujettissement du projet de pipeline Énergie Est à la procédure requise par la loi québécoise.

Avec ce projet, TransCanada veut traverser le Québec, mais contourner ses lois. Comme le résumait bien Me Michel Bélanger, l’avocat des requérants : « Si le plus grand projet industriel du Québec ne se soumet pas à la loi en déposant un avis de projet, l’élément déclencheur de la procédure québécoise d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, qui le fera ? ».

Par ailleurs, plus tôt cette semaine, Équiterre demandait au gouvernement Trudeau, avec plusieurs autres groupes environnementaux canadiens et américains (Natural Resource Defense Council (NRDC), Environmental Defence, l’Institut Pembina et l’Ecology Action Centre), d’ajouter à son processus d’évaluation environnementale fédérale un « test climat » fondé sur la science.

Ces deux actions importantes ont eu lieu quelques jours avant la première visite officielle du premier ministre Trudeau à la Maison-Blanche. Notons que le gouvernement Couillard étudie lui aussi la possibilité d’adopter un « test climat », car certains projets ne sont pas de juridiction fédérale, mais soumis aux lois des provinces. Équiterre a déposé à cet effet un mémoire « Pour une évaluation des impacts sur le climat » l’automne dernier dans le cadre des consultations du Livre vert intitulé « Moderniser le régime d'autorisation environnementale de la Loi sur la qualité de l'environnement » à la Commission parlementaire des transports et de l’environnement.

Des mesures nécessaires pour commencer à assurer la transition énergétique et investir dans des énergies vertes.