Skip to Content

Geste du mois de mai : Comment jardiner sans pesticides 101

vertical-pot-garden_448x216.jpg

C’est (bientôt?!) le vrai printemps et le retour des beaux jours. Ce sera le moment d’ensemencer votre potager ou de prendre soin de votre petit bout de balcon vert. Cependant - et préparez vos visages ahuris - saviez-vous que les semences que l'on achète dans les grandes surfaces sont la plupart du temps déjà enrobées de pesticides?

Avec les révélations cet hiver des médias sur l’usage abusif des pesticides et les conflits d’intérêts avec l’industrie, pourquoi acheter des semences enrobées de néonicotinoïdes « tueurs d’abeilles », des pesticides dont l’efficacité a été remise en doute par des centaines de recherches? Nous savons maintenant qu’il existe des alternatives saines, écologiques et plus efficaces, pourquoi s’en priver?

En plus de veiller à ce que nos gouvernements réduisent l’usage des pesticides, Équiterre vous donne aujourd’hui des trucs pour jardiniers débutants et aguerris, pour un potager sans pesticides.

Pourquoi des semences bio?

Les semences (graines) sont à l’origine de tout ce qui pousse, elles sont un vrai petit miracle qui se perpétue. Les semences certifiées biologiques offrent de nombreux avantages : elles exigent beaucoup moins d'arrosage, elles ont naturellement besoin de moins de substances de synthèse pour pousser et se contentent parfaitement de traitements biologiques.

Selon le National Geographic, seulement aux États-Unis, nous aurions perdu 93 % de nos variétés de semences en 80 ans, principalement dû à l’industrie agroalimentaire (pensez Monsanto et autres géants du genre). Pendant des millénaires, les semences miraculeuses -et vitales!- ont été préservées au fil du temps. Maintenant, nous les laissons disparaître et les perdons à jamais à vitesse grand V. Par exemple, en 1903 nous avions 500 variétés de laitues, maintenant il n’en reste que 36.

Guide pratique des trucs et conseils écolo en horticulture écologique

Équiterre vous a préparé, il y a quelques années déjà, un Guide pratique des trucs et conseils écolo en horticulture écologique format Pdf à télécharger. Vous y découvrirez comment entretenir votre gazon, gérer les insectes et les mauvaises herbes sans produits toxiques et pesticides. N’auront plus de secret pour vous : le travail du terrain, engrais naturel versus engrais chimique, terreautage, araignées, chenilles, fourmis, limaces, pucerons… Bonne lecture!

Saviez-vous que de 2008 à 2014, le Centre antipoison du Québec a reçu plus de 12 542 appels liés à des cas d’intoxication par les pesticides, la moitié pour des enfants?

Emprunter un livre à la bibliothèque… ou des semences!

Le film documentaire à succès Seeds : The Untold Story illustre bien cette situation, et les initiatives à travers le monde pour préserver les semences. Plus près de chez nous, des bibliothèques ont commencé à « prêter » des semences!

En effet, les bibliothèques de semences vous permettent de partager, semer et rapporter de nouvelles semences avec vos concitoyen-ne-s dans les bibliothèques publiques. En plus de promouvoir la production locale et biologique, vous aidez à préserver les variétés de semences patrimoniales, à développer une banque de semences adaptées à notre climat et à atténuer notre dépendance envers l’industrie agroalimentaire.

À Montréal, on en retrouve à la grainothèque à la bibliothèque Ahuntsic, au Atwater Seed Library, à la Eleanor London Côte Saint-Luc Public Library, à la grainothèque Georges-Vanier, à la grainothèque de Rosemont Petite-Patrie, dans le quartier Centre-Sud ou l’Arrondissement Ville-Marie et à la bibliothèque de Westmount.

Voici un exemple de fonctionnement d’emprunt de semences à la bibliothèque :

  • Vous pouvez emprunter jusqu’à 3 sachets de semences par jour.
  • Les semences doivent être empruntées sous présentation de votre carte de bibliothèque au comptoir du prêt.
  • À la fin de la saison, vous êtes encouragés à retourner à la bibliothèque de semences une partie de vos semences récemment cultivées – créant ainsi une culture du partage et de la pérennité.

Vous pouvez écouter le reportage de Radio-Canada « Emprunter des semences à la bibliothèque » diffusé à Bien dans son assiette.

Où trouver des semences bio? Quelques fournisseurs

Jardins de l'Écoumène (produites sur place dans Lanaudière)
Ferme coopérative Tourne-Sol (produites sur place, Les Cèdres en Montérégie Ouest)
La société des plantes (produites à Kamouraska)
De plus grands fournisseurs de semences bio :
Johnny's selected seeds (États-Unis)
William Dam (Ontario)

Connaître la nature de son jardin (sol, exposition, vent, climat), vous permettra de choisir des semences bien adaptées. De plus, il est nécessaire d'opter pour des variétés locales qui ont des prédispositions à s’adapter au terroir et qui seront, par conséquent, plus rentables parce que moins exposées aux maladies.

Pas de pouce vert? On a la solution! #paniersbio

Si vous n’avez pas le pouce vert, mais que votre santé et celle de nos terres vous tiennent à coeur, vous pourriez acheter des fruits et des légumes bio et locaux. Encore mieux, vous pourriez en recevoir une fois par semaine (ou aux 2 semaines) d’un sympathique fermier de famille. C’est une façon de se connecter avec le rythme des récoltes sans avoir de potager! Rendez-vous sur www.fermiersdefamille.com pour trouver le fermier.ière et le point de livraison le plus près de chez vous.

 

Suggestions pour les journées pluvieuses ou le repos post-jardinage :)

Voici quelques suggestions pour vous inspirer.
- La Ferme et son État de Marc Séguin
- Le livre de Jean-Martin Fortier et le fim Le Jardinier-Maraicher
- La télé-réalité Les Fermiers sur Unis TV
- Le film Seeds : The Untold Story