Skip to Content

La panoplie secrète des superhéros du cocktail transport

Actu - Des super héros du cocktail transport

Plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre provient du secteur des transports routiers, c’est donc sur ce sujet que nous devons nous pencher afin de diminuer notre impact sur les changements climatiques.

Voilà pourquoi Équiterre souhaite souligner l'appui de ses partenaires principaux, l’Agence métropolitaine de transport, la Société de transport de Montréal et Communauto. Nous les remercions pour leur apport à la lutte aux changements climatiques, dans le cadre de notre concours Un transport dont vous êtes le héros, et dans leurs activités quotidiennes.

Ces organismes travaillent à mettre en oeuvre des initiatives et projets pour faciliter les déplacements des adeptes du cocktail transport. Sans eux, nos superhéros du quotidien perdraient une grande partie de leurs pouvoirs !

Voici quelques missions qu’ils ont accomplies au cours des dernières années.

Agence métropolitaine de transport (AMT)

L’Agence métropolitaine de transport gère plus de 90 km de voies réservées qui génèrent plus de 110 000 déplacements par jour. Ces voies permettent d’améliorer l’intermodalité parce qu’elles relient d’autres moyens de transport collectif, comme le train de banlieue, les terminus d’autobus ou les stations de métro, en plus des stationnements incitatifs. Quant aux déplacements par train de banlieue, ils représentent près de 17 millions annuellement, propulsant Montréal au 6e rang d’achalandage en Amérique du Nord. En plus, la moitié de la clientèle du réseau de trains de banlieue se déplace sur la ligne entièrement électrifiée de Deux-Montagnes

Société de transport de Montréal (STM)

La Société de transport de Montréal a franchi, pour la première fois depuis 1947, le cap des 400 millions de déplacements, résultat de l’amélioration de l’offre de service depuis 2006. Pour le réseau de bus, cela se traduit par une augmentation de 21,6 % alors que pour le réseau de métro, l’augmentation est de 28,9 %. De 2007 à 2011, l’augmentation de l’achalandage a permis d’éviter l’émission de 80 000 tonnes de gaz à effet de serre (GES) sur Montréal. Durant la même période, bien que l’offre de service ait augmenté de 25 %, les émissions directes totales de GES par kilomètre-passager ont diminué de 7 %.

Communauto

Pour ce qui est de l’autopartage, chaque véhicule Communauto remplace environ 8 véhicules privés, et entraîne une diminution d’environ 30 à 40 % des kilomètres parcourus en moyenne par voiture. Cette diminution des déplacements effectués en voiture se traduit, en moyenne, à une réduction de 1,2 tonne de GES pour chaque usager du service de Communauto. De plus, les ménages abonnés à l’autopartage utilisent davantage le transport en commun, la marche et le vélo que leurs voisins qui possèdent une auto.

Nous tenons également à remercier le soutien à cette campagne du Ministère des Transports du Québec, La Presse, et du magazine Protégez-vous et tous nos autres partenaires.

Il est encore temps de participer au concours pour courir la chance de gagner un an de transport écolo.