Skip to Content

Le Québec en transition énergétique

Alors que le nouveau gouvernement péquiste entre progressivement en fonction, la centrale de Gentilly-2 arrive à la fin de sa vie utile, annoncée pour décembre prochain.

Après l’accident de la centrale de Fukushima l’année dernière, le temps est venu pour le gouvernement du Québec de fermer la porte aux risques nucléaires dans notre province. L’annonce récente de la fermeture de la centrale Gentilly-2 par le gouvernement permet maintenant d’y croire. Parmi les critiques de la production d’électricité par l'énergie nucléaire, le documentaire Gentilly or not to be lancée en septembre nous donnait un aperçu des risques sanitaires liés au nucléaire et nous aidait à mieux comprendre pourquoi des leaders des pays industrialisés tels que l’Allemagne, la Belgique, la Suisse et le Japon ont mis a l’arrêt leurs réacteurs pour les remplacer par les énergies renouvelables.

La fermeture de Gentilly-2 et les sommes non dépensées pour sa réfection doit donner place à des mesures de diversifications économiques de la région qui l’accueillait et à la stimulation dans la province de projets d’énergies renouvelables à moindres impacts. L’énergie éolienne est toute désignée à ce chapitre grâce à sa faible modification des milieux naturels et à sa quasi absence de nuisances lorsqu’elle est installée en zone non habitée.

Équiterre a participé cette année aux audiences publiques de deux projets d'énergie éolienne qui ont fait belle figure à ce chapitre, le parc de Rivière-du-moulin, à cheval entre le Saguenay et Charlevoix et le parc de la Seigneurie de Beaupré-4 dans la région de Québec. Bien que chacun ne doivent négliger d’efforts pour atténuer certains inconvénients, par exemples l’impact de leurs transports lors de la construction, tous deux permettent d’entrevoir des modes de production électrique plus verts et plus sains pour demain.

Équiterre participera activement, avec d’autres acteurs clés, au développement de la nouvelle vision énergétique dont doit se doter le Québec pour 2015 afin que l’efficacité énergétique, la production d’énergie renouvelable à faible impact et la réduction de notre dépendance au pétrole y prenne une place centrale.

Pour plus d'informations:

Gentilly or not to be
Le Japon se retire du nucléaire
Mémoire d'Équiterre sur le projet de parc éolien de Rivière-de-Moulin
Mémoire sur le projet de parc éolien de la Seigneurie de Beaupré-4, 2012