Skip to Content

Léa Bédard-Beaulieu : l’art de communiquer pour sensibiliser

Actu - Portrait bénévole Léa Bédard-Beaulieu

« Je fais partie de la prochaine génération de travailleurs, je ne laisserai pas mes enfants grandir dans un monde pollué. Je veux changer le monde, tout de suite! De cette façon, je n'aurai pas de regrets. »

- Léa Bédard-Beaulieu, stagiaire en communications chez Équiterre, automne 2016

Léa Bédard-Beaulieu est étudiante en deuxième année du programme Communication, politique et société à l'UQÀM. Cet automne, elle a mis son énergie et son enthousiasme au profit de l’équipe des communications d’Équiterre pour un stage bénévole à temps partiel.

Son déclic pour la cause environnementale s’est produit à son entrée au secondaire. Dans le cadre d’un projet libre, elle avait pris l’initiative de faire changer les lavabos de son établissement. Ses lectures sur le gaspillage d’eau l’avaient alors initiée aux problématiques environnementales. C’est toutefois un projet réalisé en secondaire V qui aura agi comme véritable tournant dans son engagement. Léa s’est alors rendue au Costa Rica pour y réaliser un documentaire sur le commerce équitable et le développement durable. Elle a pu y rencontrer des producteurs locaux de café et de canne à sucre via la coopérative Coopéagri. Cette expérience lui a révélé son intérêt pour une carrière en environnement et ce, peu importe le métier.

C’est en effectuant des recherches sur le commerce équitable pour la réalisation de son documentaire que Léa a connu Équiterre, via le projet éducatif sur le chocolat équitable intitulé Pareil pas pareil (http://www.pareilpaspareil.com/). À partir de ce moment, Léa a commencé à faire des dons pour devenir membre de l’organisation et à suivre ses activités. Lorsqu’elle a appris que l’organisation recherchait un-e stagiaire en communications, elle a sauté sur l’occasion!

 

Lors de son stage chez Équiterre, Léa a pu se familiariser avec les relations médias en travaillant sur les listes de presse et en effectuant des relances médias. Elle a également pu contribuer à la diffusion de l'information en garnissant le site Internet et en recueillant différentes statistiques. Elle a a aussi fait les recherches et monté deux « Gestes du mois » sur site web, le premier visant à encourager la population à réparer au lieu d’acheter, le second suggérant différentes façons de passer un Noël solidaire. Entourée de communicateurs chevronnés, elle a pu s’imprégner des dynamiques du travail professionnel lors des réunions d’équipe. Enfin, ses talents notoires de monteuse vidéo ont pu être mis à profit pour la réalisation de petites capsules vidéo.

Quand nous lui avons demandé quels conseils elle donnerait à un-e jeun-e qui s’intéresse à l’environnement, elle nous a répondu qu’il ne faut pas avoir peur de foncer. Qu’il faut déconstruire les mythes comme quoi il s’agit d’un secteur pour les rêveurs et qu’il n’y a pas de possibilités d’avenir. Que les emplois en environnement ne sont pas seulement dans les organismes à but non lucratif, que les entreprises effectuent un virage vert et qu’il faut prendre sa place et foncer.

Son souhait pour Équiterre avant de nous quitter : « Que l’équipe continue, ne lâche pas, que la motivation reste et que l’organisation continue de grossir. » Mais surtout, elle souhaite une planète en santé! Nous, on lui souhaite tout le succès du monde!

Il est possible de visionner le documentaire de Léa Bédard-Beaulieu et ses collègues du secondaire « Café deux sucres » à l’adresse suivante https://www.youtube.com/watch?v=9ESyDdXfbuI