Skip to Content

Les bâtiments écologiques tiennent leurs promesses : rapport sur l'impact des matériaux de la maison du développement durable

materiaux.jpg

Après des mois de labeur et d’analyses, Équiterre vous présente fièrement l'une des rares études au monde à évaluer l'impact des matériaux de nos bâtiments.

Les impacts environnementaux évités par le choix des matériaux de la Maison du développement durable (MDD) ont été analysés grâce à l’outil Impact Estimator, de l’Athena Sustainable Materials Institute, en comparaison à un bâtiment référence. Les résultats de cette première analyse comparative démontrent que les bâtiments écologiques tels que la MDD tiennent effectivement leurs promesses environnementales.
 


Consulter le rapport en plein écran ici.

Parmi les nombreuses conclusions intéressantes et surprenantes, cette analyse démontre que :

  • Sur 50 ans, la MDD émettra 9 434 tonnes de GES de moins que le bâtiment référence (l’équivalent de retirer plus de 2 245 voitures des routes, avec ce seul bâtiment);
  • Pour 6 des 7 catégories d’impacts environnementaux évalués, la MDD génère moins d’émissions néfastes que le bâtiment référence;
  • En termes normalisés, la MDD s’avère 3,27 fois moins polluante que le bâtiment référence;
  • Le béton et le gypse émettent respectivement 60 % et 11,5 % des gaz à effet de serre attribuables aux matériaux, même dans un bâtiment écologique, ayant utilisé 25 % d’ajouts cimentaires et du gypse 98 % recyclé fait à Montréal. Des impacts qui sont encore plus grand dans des bâtiments conventionnels qui utilisent des matériaux moins performants d’un point de vue environnemental;
  • Les matériaux locaux n’ont pas forcément moins d’impacts écologiques; par exemple, l’équipe a découvert que pour le choix des matériaux d’enveloppe (d’ailleurs ultraperformante aux yeux de LEED®), les panneaux de fibrociment de Rieder d’Autriche avaient moins d’impacts que la brique Shaw de Nouvelle-Écosse;
  • Il est généralement convenu qu’une structure en bois pour un bâtiment en hauteur est beaucoup plus avantageuse en termes environnementaux; dans le cas de la MDD, il a été beaucoup plus bénéfique pour l’environnement d’investir dans l’efficacité énergétique que dans une structure en bois.
     

 
 

Les impacts majeurs de l’industrie du bâtiment

Ce rapport, qui s’adresse avant tout aux décideurs immobiliers, chercheurs, étudiants et professionnels de l’industrie du bâtiment, prend tout son sens lorsqu’on sait que :

  • L’énergie utilisée pour les bâtiments équivaut à 40 % de l’énergie consommée au niveau mondial;
  • Chaque année, 3 milliards de tonnes de matières premières sont utilisées mondialement pour fabriquer des produits de construction et composantes de bâtiments. Cela équivaut à 40 à 50 % du flux/de la circulation de matières à l’échelle mondiale.
     

Pour en savoir plus

Cliquez ici pour consulter l’analyse du cycle de vie sur l’impact des matériaux de la Maison du développement durable, un immeuble de 68 000 pieds carrés situé à Montréal, premier bâtiment à avoir obtenu la certification LEED® Platine Nouvelle construction (NC) au Québec. La MDD accueille les bureaux de divers organismes à but non lucratif de même qu’un CPE, un centre de conférence et un café-bistro. Ce rapport sur le bâtiment durable est le premier d’une série de quatre, réalisés grâce à l’appui de la Fondation familiale Trottier et de CRH Canada.

Il est également possible de visiter de ce bâtiment écologique exemplaire, voir ses économies d’énergie en temps réel et commander une conférence sur ce bâtiment LEED Platine qui demeure un chef de file des bâtiments durables au pays.