Skip to Content

Les bourses De la ferme à l’école pour des écoles québécoises : Pour faire des choix alimentaires sains et durables

De la ferme à l'école 2018

Équiterre, le mouvement De la ferme à la cafétéria Canada (F2CC) et la fondation Whole Kids (WKF) sont heureux d’annoncer que dix écoles québécoises ont été sélectionnées pour recevoir les subventions De la ferme à l’école Canada, d’un montant de 10 000 $, dans le cadre du programme De la ferme à l’école : le Canada, une terre fertile. Ces bourses permettront d’accroître la présence d’aliments sains, locaux et durables dans l’esprit et dans l’assiette des élèves. Financées par F2CC et WKF, ces subventions se sont étendues au Québec pour la première fois cette année, avec un soutien financier supplémentaire de Québec en forme.

Les écoles québécoises qui recevront les bourses en 2018 :

  • École Saint-Denis – St-Denis-sur-Richelieu, QC
  • École Apostolique – Chicoutimi, QC
  • École Sainte-Flore – Shawinigan, QC
  • École Louis-de-France – Trois-Rivières, QC
  • Waterloo Elementary School – Waterloo, QC
  • École Secondaire d’Oka – Oka, QC
  • École secondaire Jean-Gauthier – Alma, QC
  • École secondaire Chavigny – Trois-Rivières, QC
  • École Secondaire de l’Escale – Asbestos, QC
  • Collège Servite École Secondaire – Ayer’s Cliff, QC

Sensibiliser les jeunes à tous les aspects d’une alimentation saine et durable

Au cours des deux prochaines années, le programme permettra aux écoles de faire participer leurs élèves à la culture, la récolte, la préparation, la transformation, l’approvisionnement et au service d’aliments sains et durables, produits localement, qui seront disponibles dans un service de bar à salade offert régulièrement. Dans son rôle de coordonnateur régional pour le mouvement De la ferme à la cafétéria Canada, Équiterre guidera et accompagnera les cinq écoles primaires et cinq écoles secondaires bénéficiaires au Québec dans la mise en œuvre du programme. Équiterre est activement impliqué au sein du mouvement De la ferme à la cafétéria Canada depuis sa fondation en 2011.

« Ce projet permettra non seulement aux élèves et étudiants québécois d’avoir plus facilement accès à des légumes et fruits produits localement, mais leur fournira également l’opportunité de développer une meilleure conscience environnementale, en les sensibilisant à la valeur de l’alimentation locale et durable et la consommation d’aliment sains, et l’importance de valoriser la terre, du compostage et de la réduction de déchets, » explique Murielle Vrins, chargée des projets institutionnels chez Équiterre. « La dernière cohorte de récipiendaires ailleurs au Canada a retiré de ce programme des bénéfices tangibles, notamment l’amélioration du comportement des élèves, leur leadership et leurs connaissances en alimentation, de même que la reconnaissance et la fierté envers le rôle central des agriculteurs locaux pour l’environnement. Équiterre est fier de pouvoir amener cette initiative dans les écoles du Québec ».

Un cercle vertueux pour tous

En offrant aux élèves une alimentation de qualité et une éducation expérientielle en alimentation dans les salles de classe – tout en appuyant la chaîne d’approvisionnement alimentaire locale – le mouvement De la ferme à l’école est gagnant sur tous les plans pour les élèves, les communautés, les agriculteurs locaux et les économies alimentaires locales. Un rapport récemment publié par le mouvement De la ferme à la cafétéria en collaboration avec la fondation Whole Kids et le Social Planning and Research Council of BC, intitulé Raising the Bar: A look at the early impact of the Farm to School Canada Grant Program, témoigne des retombées considérables des programmes De la ferme à l’école sur la première cohorte de bénéficiaires.