Skip to Content

L’espérance de vie, l'espoir du changement

Beau billet de blogue, porteur d'espoir, de Sidney Ribaux, directeur général d'Équiterre, paru dans la chronique « développement durable » du journal Métro aujourd'hui.

En voici un extrait: « En 1932, il n’y avait que deux milliards d’humains, la télévision n’existait pas, la voiture était un gadget de luxe et le cadeau de Noël de plusieurs enfants était… une orange. Pendant la vie de Françoise, les villages ruraux ont été électrifiés, la télévision est devenue notre principale source d’information, la voiture notre mode de déplacement quotidien, et l’avion un choix banal pour nos vacances! Françoise est née dans l’austérité d’une maison de ferme sans électricité avec 15 frères et sœurs à nourrir. À son départ, elle socialisait sur Facebook avec ses trois enfants, ses petits enfants et même son neveu! Quel progrès!

Les changements inouïs qu’a vécus Françoise, me donnent espoir. Si on avait dit à ma grand-mère en 1932 qu’un jour, tous ses enfants auraient une voiture, une maison, une télévision, un ordinateur et un accès gratuit aux écoles et hôpitaux de la province, elle ne vous aurait sans doute pas cru! De la même façon, quand des économistes et des scientifiques nous présentent des rapports qui démontrent que l’on pourrait se passer du gaz, du pétrole et du charbon, nous avons de la difficulté à le croire (c’est pourtant non seulement vrai, mais absolument essentiel)! »...

Pour lire la suite