Skip to Content

Lettre ouverte au nom des abeilles

Actu - Lettre au nom des abeilles

Équiterre, la Fondation David Suzuki, la Fédération des apiculteurs du Québec, la Coopérative pour l'agriculture de proximité écologique, l'Association canadienne des médecins pour l'environnement et Madeleine Chagnon, professeure de biologie et co-auteure du Worldwide Integrated Assessment of the Impact of Systemic Pesticides on Biodiversity and Ecosystems, co-signaient une lettre ouverte dans Le Devoir, samedi 28 février 2015, afin d’alerter le public sur les dangers des pesticides néonicotinoïdes.

Les co-signataires mettent en lumière le fait que d’autres pesticides systémiques risquent d’entrer sur le marché, comme le flupyradifurone, un insecticide qui possède le même mode d’action que les néonics et un profil de risques écologiques similaire, dont la toxicité aigüe par voie orale pour les abeilles. Les mesures adoptées par le gouvernement doivent par conséquent être durables.

À la lumière des plus récentes recherches sur le sujet et des actions règlementaires posées par l’Europe et l’Ontario pour restreindre l’usage de ces pesticides, les co-signataires enjoignent le gouvernement du Québec à renforcer rapidement l’encadrement légal sur les néonics et tout pesticide systémique en vue d’éliminer la présence de ceux-ci dans notre environnement.

Pour lire la lettre publiée dans Le Devoir : www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/433154/let...

Flux d'information :