Skip to Content

Manger, c’est voter!

urne-448x216_1.jpg

En démocratie, nous votons une ou deux fois par année, mais avec les choix alimentaires, nous avons le pouvoir de voter trois fois par jour. Ainsi, chaque dollar dépensé dans une ferme biologique d’ici est un vote en faveur de notre économie, de notre dynamisme collectif et de la protection de notre environnement.


Faut-il se le rappeler? Les fermes locales et biologiques jouent un rôle majeur dans le dynamisme de nos régions. Elles cultivent non seulement la terre en prenant soin de l’environnement et en la protégeant du développement urbain, mais elles assurent également notre souveraineté alimentaire, créent de l’emploi et dynamisent la vie communautaire autour de leur ferme.
 

UN TRAVAIL EXIGEANT QUI N’EST POURTANT QUE PEU VALORISÉ

En effet, une saison de récoltes se prépare tout au long de l’année. Il faut d’abord planifier et préparer les semis, suivre les cultures, gérer les aléas de dame nature (printemps tardif, sécheresse, pluie abondante, insectes ravageurs), entretenir l’équipement, payer les factures et les salaires, etc. La tâche s’avère assez complexe pour les petites entreprises qui ne comptent sur la force que de quelques employés.


 

À cela s’ajoute une pression financière importante quant à leur rendement et à leur efficacité de production. Les fermiers doivent faire des investissements souvent importants avant de générer des ventes : l’achat de machineries, l’aménagement d’installations pour l’entreposage et la manutention après les récoltes, le développement d’une multitude de systèmes d’exploitation, sans oublier l’expertise marketing nécessaire au rayonnement de leurs produits. Bref, être fermier, ce n’est pas juste une affaire de légumes : il faut être à la fois entrepreneur, microbiologiste, comptable, vendeur, bricoleur, gestionnaire de ressources humaines et financières, agent promotionnel, et bien sûr… agriculteur!

Pour être viables, les fermiers doivent présenter leurs produits à prix compétitif. Mais devant l’éventail de l’offre en épicerie, la concurrence aux produits locaux et bio peut être très féroce. Alors comment pouvons-nous, en tant que consommateurs, soutenir les fermes locales et biologiques dans leur travail? Facile! En achetant directement nos produits chez les fermiers!
 

Prioriser la consommation de produits locaux et bio, c’est encourager nos fermiers ainsi que l’économie locale

Pour preuve, le réseau des fermiers de famille d'Équiterre, qui met en relation les fermiers avec les consommateurs pour la livraison de paniers de légumes, génère à lui seul 6,5 millions $ de retombées économiques par année pour le Québec.

Acheter directement ses aliments chez le fermier, c’est réduire considérablement le circuit qui les sépare du champ à notre assiette. De fait, les aliments consommés au Québec parcourent en moyenne 2 500 km alors que les légumes achetés à un fermier de famille auront parcouru un maximum de 150 km. Voilà une contribution significative à la réduction des gaz à effet de serre!

 

Découvrir qui cultive nos légumes, apprendre leur nom ou même visiter leur ferme, c’est reconnaître l’importance du rôle qu’occupent les fermiers dans notre société et affirmer notre souveraineté alimentaire.

Le pouvoir décisionnel des consommateurs est important et puissant! Plus nous exigeons des produits bio locaux dans nos commerces, plus ceux-ci gagneront en visibilité et en disponibilité. Plus nous consommons de produits bio locaux, plus grandes seront les retombées économiques dans nos régions. Moins l’industrie agroalimentaire mettra de pression sur l’environnement et meilleure se portera la santé de tous les citoyens.

Allez-y, votez pour les fermes locales!
Achetez directement aux fermiers.

CONSEILS ET ASTUCES POUR UNE CONSOMMATION LOCALE

Visite à la ferme et autocueillette

Allez à la rencontre des producteurs de votre région en vous rendant directement chez les fermiers. Plusieurs d’entre eux possèdent un kiosque sur place pour y vendre une partie de leur récolte. Certains ouvrent même leur champ à l’autocueillette. Ce peut être un beau prétexte pour passer la journée à la campagne en famille ou entre amis.

Les paniers bio

Abonnez-vous à la formule des paniers de légumes biologiques sur le réseau des fermiers de famille. Vous éliminez ainsi les intermédiaires en plus de payer moins cher vos produits bio et locaux. Simple et efficace, vous n’avez qu’à choisir un point de livraison près de chez vous afin de recevoir, sur une base régulière, votre panier. Préparé avec soin par votre fermier, il remplira votre assiette de légumes variés, colorés et frais.
Adopter les paniers bio toute l’année est possible, car le service ne se limite pas à la saison estivale. En effet, plusieurs fermes poursuivent leur livraison durant la saison froide. Vous serez surpris de la variété de produits de conservation qui se retrouvent dans ces paniers! Profitez de cette forme d’approvisionnement en produits locaux et bio pour mettre de la couleur dans votre assiette toute l’année.

Les marchés publics

Fréquentez les marchés publics, il y en a plus d’une centaine à travers le Québec. Bien que plus nombreux durant la saison estivale, certains marchés demeurent ouverts toute l’année. Ces lieux regroupent plusieurs types de producteurs locaux sous un même toit : maraîchers, apiculteurs, boulangers, fermiers d’élevage et bien plus encore. L’expérience des marchés se démarque également par le contact humain et direct avec ceux qui nous nourrissent.

Les commerces d’alimentation

Favorisez la consommation des produits portant une étiquette Aliments du Québec. Ces produits sont entièrement québécois ou composés d’un minimum de 85% d’ingrédients d’ici. Vous encouragez concrètement l’économie locale en plus de contribuer à réduire de façon très significative les kilomètres alimentaires. Repérez facilement ces aliments produits ou préparés ici par ces logos : 

Demander des produits bio et locaux

Choisissez un commerce qui vend des produits bio et locaux.
Vous n’en trouvez point dans votre secteur ou considérez l’offre incomplète? Sachez qu’il est possible et convenu de demander à la direction de votre épicerie d’élargir leur sélection de produits bio et locaux. Plus les gens manifestent leur désir d’acheter bio et local, plus ces produits gagneront en visibilité et en espace sur les tablettes. Vous pouvez même vous inspirer de notre modèle de lettre! N’hésitez pas à partager vos démarches à votre entourage!

S’approvisionner localement en tant qu’entreprise

Avis à tous les gestionnaires d’entreprise, il est possible de trouver des fournisseurs locaux ou régionaux afin de vous permettre de vous approvisionner en produits locaux et même biologiques. Consultez notre répertoire.