Skip to Content

Pour ses 20 ans, Équiterre nomme 20 membres honoraires

Actu - Pour ses 20 ans, Équiterre nomme 20 membres honoraires

Il y a des moments clés dans la vie de toute organisation. En 1993, un petit organisme voyait le jour dans le milieu environnemental, par la volonté d’une poignée de jeunes idéalistes, de retour du Sommet de la Terre de Rio au Brésil, résolus à changer le monde…

Deux décennies plus tard, Équiterre a rendu hommage à ses fondateurs ainsi qu’à quelques-uns de ces hommes et de ces femmes de tous horizons qui ont œuvré pour concourir à son essor. Le conseil d’administration, sous la présidence de Clément Guimond, et le directeur général, Sidney Ribaux, ont salué avec chaleur leur exceptionnel apport et leur implication dans la cause environnementale, à titre professionnel, bénévole ou philanthropique.

Vingt membres honoraires ont ainsi été nommés ce 25 avril, à l’occasion d’une soirée d’exception, organisée au Théâtre Rialto pour souligner les 20 ans d’existence d’Équiterre.

À l’origine, quelques artisans : Laure Waridel, Patrick Henn, Elizabeth Hunter, François Meloche, Sidney Ribaux et Steven Guilbeault. Un programme de promotion du commerce équitable lancé par Laure Waridel, et soutenu par Esperanza Moreno, alors directrice adjointe chez Oxfam, et par Gervais L’heureux, directeur de l’Association québécoise des organismes de coopération et solidarité internationale (AQOCI). Puis le projet des Fermiers de famille en 1995. À la fin des années 90, Équiterre contribue à l’émergence d’alternatives écologiques en transport urbain avec sa campagne sur le désormais célèbre Cocktail transport, concept de Michel Labrecque, alors président de Vélo-Québec, aujourd’hui président de la Société de transport de Montréal (STM). La campagne bénéficiera du support du Dr Louis Drouin, de la Direction de la santé publique de Montréal et rejoindra plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Parmi les autres membres honorés, Normand Laprise, chef-propriétaire du restaurant Toqué! et de la Brasserie T!, qui a de longue date soutenu les initiatives d’Équiterre en alimentation et en agriculture écologique; Tim Brodhead, ancien président de la Fondation McConnell et Pauline d’Amboise, secrétaire générale et vice-présidente au soutien à la coopération du Mouvement Desjardins, qui ont cru dès le départ au projet de la Maison du développement durable, inaugurée en 2010 ; David Suzuki, allié de renom dans plusieurs projets, notamment avec sa fondation, qui a collaboré avec Équiterre et plusieurs autres organisations à la réalisation de la Marche pour la Terre.

Équiterre a également exprimé sa reconnaissance à plusieurs membres et bénévoles particulièrement impliqués et fidèles, soit Monique Laroche (comité de suivi des fermes), Edith Smeesters (conférencière), Lucie Poirier (présidente du conseil d’administration) ainsi que Brigitte Lepage (fondatrice du Groupe d’action de Trois-Rivières). De plus, quelques experts dont les travaux s’ancrent dans l’expertise de l’organisation ont été honorés, soit Hugo Séguin (changements climatiques) et Éric St-Pierre (commerce équitable).

Enfin, le cœur de toute association citoyenne demeure ses membres. C’est pourquoi Équiterre a reconnu deux de ses 7000 membres particulièrement fidèles : Philippe Dunsky et Sylvie Parent.

Pour plus d'information :

Sur la photo : Normand Laprise (Dominique Malaterre © tilt.ca)