Skip to Content

Rencontrez les généreux maraîchers de la ferme La Joual Vert

andresstephanie_448x216.png

Dimanche le 24 juillet dernier, la ferme la JoualVert ouvrait ses portes à d’autres fermiers de famille d’Équiterre et à une trentaine de personnes qui souhaitent le devenir. Andres Rousseau et Stéphanie Leclerc, les propriétaires de la ferme, ont expliqué le processus de démarrage d’une ferme bio et les rouages de leur production bio-intensive. Les visiteurs ont également étudié ce qu’un type d’équipement de travail du sol (BCS) peut accomplir.

Les hôtes sont de colorés personnages, à l’image du nom de ferme. Ce n’est pas parce qu’ils savent rigoler qu’ils ne sont pas sérieux au travail, bien au contraire! Ils ont tout d’abord choisi d’effectuer un diplôme d’études professionnelles au CRIFA de Coaticook. Ensuite, pour se faire la main, ils ont démarré leur entreprise en louant pendant deux ans une parcelle de terre à l’incubateur d’entreprises agricoles de la même région. D’un incubateur à un autre, ils ont même eu le temps de faire pousser deux petits garçons!

 

Après ces deux ans de location, ils se sont mis à la recherche d’une terre à louer. C’est en 2015 qu’ils ont entendu parler d’une parcelle à louer à Cookshire-Eaton en Estrie, à la ferme la Généreuse, pionnière de l’agriculture bio au Québec. Ils y sont donc déménagés pour accroître leur production. En 2016, ils comptaient 135 abonnés à leurs paniers bio et aujourd’hui, ils en comptent presque 180. Toute leur production est dédiée à ces abonnés de Sherbrooke, qui ont payé à l’avance leur part de récolte et permettent aux agriculteurs de prévoir leur saison (www.paniersbio.org).


© La JoualVert - Emmanuelle Roberge

Andres et Stéphanie sont de joyeux maraîchers. Ils ont vécu l’intensité d’une tempête de grêle il y a deux ans et ont été soutenus par d’autres fermiers de famille pour compenser les légumes abimés. Ils sont eux aussi généreux de leur savoir et forts sur l’entraide.

Merci pour la visite!