Skip to Content

République de bananes et baleines : les choix du Québec

Blog - Sidney Ribaux

L’un de ces deux pays se comporte comme une république de bananes. Devinez lequel.

Le Costa Rica est un tout petit pays avec une population de 4,5 millions d’habitants, des forêts tropicales et des plages de rêves.

Ce pays a fait un choix dans les années 1980. Le gouvernement a décidé qu’il allait développer le tourisme. Il n’est pas facile de se rendre au Costa Rica (en voiture ou en bateau, par exemple). Il n’y a pas des tonnes de sites patrimoniaux importants, ni une architecture singulière. En fait, le principal atout de ce pays est son environnement : ses forêts et ses plages.

Le gouvernement a donc fait un pacte avec Mère Nature. Nous te protègerons et en retour, tu développeras notre économie (de façon durable). Eh bien, le pari a réussi. Contrairement à la plupart de ses voisins, l’exportation de café et de bananes (ou autres ressources naturelles) n’est plus aujourd’hui le principal moteur de son économie: c’est aujourd’hui le tourisme. Huit pourcent de l’économie du pays et 13% des emplois y sont liés.

Plus de deux millions de touristes visitent le Costa Rica chaque année et pendant la récession globale de 2008, le PIB du pays… a cru de 3% (en baisse tout de même du 7, 8 ou 9% habituel)!

Mère Nature a respecté sa part de l’entente.

Pour lire la suite du billet de Sidney Ribaux.