Skip to Content

Transition énergétique : Quels seront les impacts sur la main d'oeuvre québécoise?

rapportemploiettransitionenergetique448x216.jpg

Aujourd'hui s'est tenu à Montréal une conférence de presse pour dévoiler le rapport d'un Groupe de travail multisectoriel sur la main-d'oeuvre composé du monde syndical, patronal, académique, de l’économie sociale et de l'environnement, dont fait partie Équiterre.

Les effets anticipés de la transition énergétique seraient largement positifs si le Québec s’y prépare dès maintenant, affirme ce regroupement. La formation de la main-d’œuvre sera une des clés d’une transition énergétique réussie et inclusive, ainsi que le développement d’entreprises de calibre mondial dans une série de créneaux porteurs. Ces acteurs proposent des solutions pour promouvoir des transformations durables du marché du travail sur le plan économique, environnemental et social.

Lire le communiqué de presse ---> http://bit.ly/2mFq3Pb

Lire le rapport ---> http://bit.ly/2mBinNZ

En bref 

  • 3 secteurs clés : les transports, le bâtiment et l'énergie
  • Des effets positifs anticipés pour enrichir toutes les régions du Québec
  • Le nerf de la guerre : la qualification de la main d'oeuvre
  • 3 pistes d'actions pour créer et maintenir des emplois décents
  • Secteur du transport : nouvelles filières en croissance et besoins en formation
  • Secteur de l'énergie : évolution lente et contrastée à prévoir
     

À propos du regroupement : 

Cette étude est le fruit d'un important travail de concertation de plus de 10 acteurs québécois des milieux économiques, syndicaux, environnementaux, de la recherche et de l’économie sociale - la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Équiterre, Fondaction, la Chaire de gestion du secteur de l’énergie (HEC Montréal), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), le Chantier de l’économie sociale, le Comité sectoriel de main-d’œuvre de la chimie, de la pétrochimie, du raffinage et du gaz (Coeffiscience), le Comité sectoriel de main-d'œuvre de l'économie sociale et de l'action communautaire (CSMO-ÉSAC), le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ), le Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG) et la firme COPTICOM.