Skip to Content

Une ferme du réseau subit d’importantes pertes dues à la grêle à Coaticook.

grele-coaticook-actu.png

Lundi en fin de journée, un orage d’une violence rare a frappé l’Estrie. En l’espace de quelques minutes, la pluie s’est transformée en grêlons de la grosseur d’une pièce de deux dollars. Sur son chemin, les parcelles de la ferme La Joal Vert ont subi d’importants dommages : des trous dans les poivrons et dans les courges, des plants défeuillés et le feuillage des oignons fauché.

Ces dégâts importants ralentissent la croissance des plants ainsi que le développement des légumes et laissent entrer les pathogènes. Certains légumes abîmés peuvent être consommés cette semaine et la suivante, mais la situation est telle que la ferme pourra difficilement récolter les quantités prévues pour ses 75 abonnés durant la douzaine de semaines restante au calendrier d’abonnement à ses paniers bio. Leur saison est compromise. Les fermes du réseau ont été invitées à les soutenir et, signe de solidarité d’un réseau tissé serré, une douzaine d'entre elles ont contacté Andrès et Stéphanie pour leur offrir des légumes. Si la ferme devait acheter tout ce qui lui manque pour compléter les paniers, ce sont quelques milliers de dollars d’endettement qu'il faudrait prévoir et cela pourrait compromettre leur capacité à poursuivre leur projet agricole ces prochaines années. Espérons qu’ensemble, nous pourrons trouver des solutions afin de leur permettre d’honorer leur saison et de sortir de cette malchance la tête haute. Vous pouvez les contacter pour leur offrir vos encouragements si le cœur vous en dit.

(Photo : IMACOM, Frédéric Côté)