Skip to Content

Une maîtrise en agroforesterie dans la poche, notre boursière chemine vers son guide des forêts nourricières! Des nouvelles de la boursière Laure-Waridel 2019 Caroline Dufour-L’arrivée

carolinedufour.png

C’était une période de célébration ce printemps pour notre nouvelle boursière Laure Waridel. Caroline Dufour-L’arrivée a terminé son projet de maîtrise en agroforesterie et nous la félicitons chaleureusement! Son projet avait comme titre L’établissement d’un guide d’implantation et d’un répertoire des forêts nourricières collectives. Plus précisément, son essai recense une quinzaine de projets de forêts nourricières au Québec (1), et comprend une marche à suivre pour les collectivités qui voudraient mettre sur pied leur propre projet.

« Mon essai de maîtrise en agroforesterie est la base de ce travail. En plus du contenu théorique, j'y ai présenté les fiches techniques de 2 forêts nourricières : celle de St-Raymond-de-Portneuf et celle des Moissonneurs Solidaires (Lotbinière). Pour le guide, il y aura un total de 15 fiches techniques (15 forêts nourricières collectives à travers le Québec), présentement en préparation. Bien que ce gros chapitre vient de se fermer, cette aventure sera réellement bouclée pour moi lorsque le Guide d'accompagnement pour l'établissement de forêts nourricières collectives verra le jour! », explique Caroline.

Si tout se passe bien, le Guide sortira au printemps prochain grâce au soutien de la Bourse Laure Waridel d'Équiterre.

Pour notre boursière, qui est agronome, biologiste, en plus d’être finissante à la maîtrise en agroforesterie de l’Université Laval, cet aboutissement arrive juste à temps pour la saison estivale. Elle pourra ainsi effectuer de contrats de consultation sur le terrain. À suivre dans un prochain article!

(1) « Les forêts nourricières collectives sont des aménagements de plantes comestibles conçus un peu à l’image des écosystèmes naturels forestiers, soit avec plusieurs végétaux en association. Ça donne des aménagements comestibles plus résilients, beaucoup plus en équilibre avec la nature et qui pourront nourrir le sol en permanence » Pour découvrir ce qu’est une forêt nourricière et en apprendre plus sur son projet, consultez la page du projet de Caroline sur le site d’Équiterre.

Voici un petit aperçu du guide de Caroline, soit les pages de présentation des deux premières forêts nourricières.