Skip to Content

Vos nouvelles du 29 juin

Petit retour sur le G8 et G20...

Le secrétaire de l'ONU Ban Ki Moon a rappelé hier que les efforts des pays les plus développés pour juguler la crise économique par un rééquilibrage rapide des dépenses étatiques ne devraient pas se faire sur le dos des pays pauvres de la planète, les principales victimes des changements climatiques. Pour les groupes écologistes canadiens, le sommet de Toronto est soit un match nul, soit un échec. À lire dans Le Devoir.

Du côté énergétique...

L'organisation des pays exportateurs de pétrole demande à l'administration américaine de revoir sa demande de moratoire sur les forages pétroliers en haute mer. Plus de détails dans Le Devoir.

Selon Le Devoir et le Journal Métro, la marée noire a coûté 2,65 milliards à BP à ce jour. Selon The Gazette, la marée noire coûte 4 millions par heure.

Selon le gourou de la compétitivité américaine et professeur à Harvard, Michael Porter, à part les gouvernements canadiens et américains, tout le monde a fini par comprendre que le resserrement des règles environnementales ne nuisait pas nécessairement au succès des entreprises, bien au contraire. Selon lui, les gouvernements vivent souvent dans un monde isolé, un monde de groupes d'intérêt, de syndicats et de lobbyistes - Le Devoir.

Toujours selon Monsieur Porter, une bourse du carbone s'annonce trop compliquée à implanter et à gérer pour espérer une véritable réduction des polluants de l'air, les taxes sur les émissions de GES seraient plus efficaces pour abaisser les émissions et susciter des innovations. À lire dans La Presse.

Et dans The Gazette, on parle de la proposition de Monsieur Porter qui indique que les Canadiens devraient encourager Ottawa à mettre en place leur propre politique de réduction du carbone plutôt que de suivre celle des États-Unis qui est trop compliquée.

Encore Oil, une compagnie pétrolière, a affirmé hier avoir fait l'une des découvertes les plus prometteuses de ces dernières années en mer du Nord: un gisement sur la côte est de l'Écosse qui pourrait contenir jusqu'à 300 millions de barils - Le Devoir

Dossier dans La Presse sur la prospection gazière et l'exploitation du gaz de shale et l'exemple de la Pennsylvanie, où il y a eu 5000 autorisations de forage cette année sans qu'aucune étude d'impact n'ait été menée. Devant l'accumulation d'indices de pollution de l'air et de l'eau, l'EPA a lancé une étude à ce sujet.

Enbridge a indiqué hier qu'ils investissaient 400 millions pour augmenter leur présence dans l'industrie des sables bitumineux et qu'il se joindront à un projet de capture de carbone - Globe and Mail

Du côté des changements climatiques...

Selon un sondage mené auprès des experts du climat, il y a plus de 10% de chance que la planète subisse un réchauffement dramatique même si les humains mettent en place des moyens pour réduire leurs émissions. - The Gazette

Du côté des transports...

Chronique de Henry Aubin sur le fait que le prolongement de l'autoroute 19 causera une augmentation du trafic à Montréal et que les autres projets routiers comme celui de la 25 augmenteront l'utilisation de la voiture et les GES alors que Charest se targue de mener une lutte contre les changements climatiques. - The Gazette

D'ici le printemps prochain, 1500 espaces de stationnement pour vélos seront disponibles dans le quadrilatère formé par les rues Sanguinet, Ontario, Saint-Hubert et le boulevard René-Lévesque. Déjà, 145 supports à vélo ont été installés sur des bornes existantes de Stationnement Montréal. Vélo-Québec indique qu'il s'agit d'un premier pas, mais qu'il faut aussi en mettre ailleurs - Journal Métro