Skip to Content

Dossiers - Lutte aux changements climatiques

All related content, beginning with Projects, Solutions and our most recent additions, e.g., News or blog posts. To find a specific page, please use Search.

La région du Saguenay, y compris l’embouchure de la rivière Saguenay avec le fleuve Saint-Laurent, est un joyau de calibre mondial, un trésor écologique. D’une part, les touristes sont attirés par la beauté des paysages de l’un des plus longs fjords au monde.
On pourra dire ce qu’on voudra de cette journée de la Saint-Valentin, mais ça m’a inspiré. En fait, c’est plutôt Catherine Abreu qui m’a inspiré, lorsqu’elle a écrit « La vérité est que le travail en changement climatique n’est pas une lutte, c’est un acte d’amour. » (traduction libre) (1).
Par Courtney Mullins, chargée des communications, Équiterre, à la COP24 à Katowice, en Pologne
Billet de blogue - 17 décembre 2018 - Tag : Changements climatiques, COP24, Dossiers - Lutte aux changements climatiques
Plusieurs enjeux mondiaux posent présentement un défi pour la diplomatie internationale. Ces défis sont exacerbés par le positionnement protectionniste de l’administration américaine comme nous l’avons constaté au G7 à Charlevoix, et par la suite au Sommet de l’APEC qui fut dominé par les prises de bec entre la Chine et les États-Unis.
Marie-Élise Samson, agronome de formation, est la lauréate de cette année de la bourse Laure Waridel. Elle tente de déterminer avec les leaders mondiaux les meilleures pratiques agricoles à mettre de l’avant pour stocker le carbone dans les sols agricoles, et lutter ainsi contre les changements climatiques.
Les chef d’États des pays membres du G7 - la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, l’Italie, le Canada et les États-Unis - se réunissent à Charlevoix les 8 et 9 juin- marquant le début officiel de la présidence canadienne du G7.
Il y a 2 ans j’avais prédit, comme plusieurs environnementalistes d’ailleurs, que le pipeline Énergie Est de TransCanada ne serait jamais construit et que le pétrole des sables bitumineux ne sortirait donc pas du pays en passant par le Québec. L’automne dernier, TransCanada a annoncé la fin de son projet.