Skip to Content

La famille écoresponsable, une « bibitte » à découvrir

par : 
Annick Girard
Blog - Annick Girard

Il n’est pas rare, ni anodin, de croiser des familles écoresponsables de nos jours. Elles existent bien, je le confirme. J’en connais plein, qui réfléchissent à l’impact de leurs gestes quotidiens, qui s’informent pour laisser moins de traces et changent leurs habitudes, petit à petit. Je crois même qu’elles prolifèrent et c’est tant mieux. Entendons nous bien, elles ne sont pas la norme, mais peut-être une tendance? Et pourquoi pas joindre le courant?

Qui sait, vous êtes peut-être une de ces bibittes sans le savoir? On les voit se déplacer à vélo ou en transport en commun avec toute la ribambelle, cuisiner à toute occasion, avec des aliments locaux de surcroît, parfois même bio et équitables, composter et utiliser des produits nettoyants écolo. D’autres se donnent à fond et se prêtent à bien des sacrifices tel que de dire adieu à l’auto perso, les voyages en avion, bannir l’achat de produits neufs, et quoi d’autre encore… faire pousser ses légumes, fabriquer son lait de soya, réutiliser l’eau de pluie, organiser des fêtes d’anniversaire écolo…! Je l'ai dit, elles sont partout!

Autant me démasquer tout de suite : j'en suis une. Pas la plus achevée de toutes, ni la moins engagée, mais celle qui essaie continuellement de faire mieux, d’entraîner son clan avec elle et pourquoi pas, rendre ça accessible au plus grand nombre! Soyons clairs : sous cette plume réside une environnementaliste convaincue que le sort de la planète repose en partie sur nos épaules à tous, mais qu’il est en revanche impossible de tout faire, encore moins seul.

Ma mission? Partager mon expérience familiale quotidienne à devenir plus écoresponsable, tant en poursuivant ce que l’on fait déjà, qu’en s’inspirant des autres pour passer à un autre niveau et trouver des solutions aux obstacles rencontrés en cours de route. Une famille typique, qui compte une femme dans la jeune quarantaine, un homme d'âge semblable, et deux jeunes garçons qui eux, sont un peu partout. Voilà pour la présentation.

Trois petites règles pour donner du piquant à cette aventure et surtout maintenir le cap sur la réduction de notre consommation :

  1. Aucun achat de produit neuf (à part pour les besoins de santé ou d’hygiène).
  2. Tout achat de produit neuf devra avoir une attribut éco responsable (fabriqué localement, biologique, équitable ou portant un logo environnemental reconnu).
  3. Réduire la quantité de gaz à effet de serre générée par nos déplacements (pour faire nos achats).

En espérant susciter des échanges et d’alimenter un belle grande liste de solutions, au fil du temps, un billet de blogue à la fois.

Prochain billet le 15 mars : Moins consommer, un mode de vie contagieux!

Belle idée ce blog,

Belle idée ce blog, effectivement! Toutes les idées risquent d'être très intéressantes. J'appuie l'opinion de Miryam. Nous sommes une famille de cinq et j'ai une garderie en milieu familial. Nous avons décidé d'éliminer les produits animaux de toute notre consommation. Présentement, nous travaillons à remplacer les produits ménagers et d'hygiène pour des produits écologiques, moins emballés et même certains faits maison. Je teste également la livraison de nos produits et de notre épicerie. Je reste attentive à vos idées!

Merci! Vos commentaires alimentent la réflexion.

 Un premier billet publié et voilà plusieurs idées et astuces qui enrichissent cette missive sur l'écoresponsabilité. C'est précisment l'objectif souhaité. Continuez à partager vos expériences et questionnements, ici et sur notre page facebook. Chaque billet couvrira, une à une, les différentes sphères des activités quotidienne d'une famille active. Oui, des informations plus pointues seront au rendez-vous et des solutions à portée de tous.

Nous aussi on essaie de faire notre part!

J'ai bien hâte de lire la suite! Chez nous, on magasine nos aliments en privilégiant le local. Deux fois par année, nous faisons une tournée gourmande. Nous partons à la découverte des artisans et des petits producteurs d'une sous-région du Québec. Ainsi, nous nous approvisionnons en viandes et en fromage de qualité dans des fermes "naturelles" et souvent biologiques. Nous faisons le plein de confitures et autres produits transformés artisanalement tout en faisant tourner l'économie régionnale. Ça nous permet de rencontrer les personnes qui travaillent la terre et de discuter avec eux de leurs moyens de production. On fait toujours de belles découvertes!

Jouer du coude pour fournir des options plus durables

Bonjour Annick, je pense que je corresponds un peu à la "Bibitte" dont tu parles. J'ai passé 6 mois l'année passée à tenter de réaliser une idée de développement durable pour mon projet d'entreprise familiale de fabrication de pièces de plastique. Je peux tout de suite imaginer tes cheveux devenir droits sur ta tête : du plastique ! Je travaille activement à la mise en marché d'instruments pour laver la vaisselle et les planchers écologiques. Étant donné qu'ils sont beaucoup plus durables que le coton, 100% recyclables à l'usine de Longueuil, (car dans le bac bleu, on ne sait pas ce qui arrive après :-( ), et fabriqués au Québec, je pense que mes VVmops sont une belle nouvelle option pour les particuliers et les institutions. En plus, pour joindre l'utile à l'agréable, ils ne conservent pas l'humidité et n'ont ainsi pas de mauvaises odeurs. En fait, le succès de mon projet va se jouer dans les prochains mois, car mon invention doit se tailler une place parmi tous les produits fabriqués en Chine et distribués par des GRANDS, que l'on retrouve communément sur les tablettes. On joue du coude dans le domaine de la distribution! Si tu veux voir mon invention, c'est sur you tube et ça s'appelle vvmop. À+, VV

Il manque un gros truc ici. ;)

Bonjour, Super les familles éco-responsables. Je trouve par contre qu'il manque un gros point, à mon avis le plus gros en ce qui a trait à être éco-responsable: diminuer, ou mieux encore, ne plus consommer de produits animaux. En sachant l'impact et l'effet incroyablement destructeur des élevages sur la planète. Destruction des forêts, écosystème, gaspillage gigantesque d'eau et de céréales qui pourraient servir aux pays en voie de développement, etc. Sans compter l'extrême souffrance perpétuée sur les pauvres animaux. Je reprends ici les mots de quelqu'un d'autre: "Vous voyez, nous avons détruit nos ressources alimentaires pour nourrir le bétail. Savez-vous combien de protéines, de médicaments, d'eau, d'énergie, de voitures, de camions, de routes et combien de centaines de milliers d'hectares ont été perdus avant qu'une vache puisse servir de repas ?" Vous pouvez visionner d'excellent documentaires et conférences sur le sujet. Regarder ce que l'on fait à la planète et aux êtres qui y vivent est le premier pas pour se responsabiliser réellement et ne pas vivre dans le déni par pur plaisir. Voici 3 vidéos à visionner: http://www.youtube.com/watch?v=vJCiHeIVQnQ et ça: https://www.youtube.com/watch?v=WxTDjE_FkHc et celui ci: http://www.youtube.com/watch?v=9ivPJUypbVs Il y en a plein!!

Excellent commentaire, très

Excellent commentaire, très bien construit. Merci ;)

Nouveau blogue

Très bonne idée! J'aime connaître de nouvelles idées pour être encore plus écoresponsable. Céline

commentaire

Excellente idée ce blogue, merci à son auteure! Je vous suivrai avec enthousiasme chaque mois! Andrée

Pas de produits neufs?

La grande majorité des articles chez moi sont d'occasion (sauf un matelas et d'autres articles où il y a une question d'hygiène, mais je pense que c'est un peu irréaliste de penser qu'on peut acheter UNIQUEMENT des vêtements de friperie, si on doit être un peu présentable pour le travail. Des précisions seront intéressantes. Et oui, j'ai des amis avec de jeunes enfants qui vivent sans auto personnel (ils se servent de CommunAuto de temps à autre, ce qui était précisément le dessein de ma feue amie Claire Morissette).