Skip to Content

Offrez-vous un investissement responsable!

Blogue - Rosalie Vendette (Investissement responsable)

Il est toujours temps de s’organiser et de s’intéresser à notre épargne. Pour plusieurs d’entre nous, la question se limite à savoir si nous aurons assez économisé pour la retraite, mais qu’en est-il des choix d’investissement qui nous permettront de réaliser nos rêves de retraite?

Pour commencer, on doit se poser les questions suivantes :

  • Sur quels critères doivent se baser mes choix d’investissement?
  • Dans combien d’années vais-je avoir besoin des sommes que j’investis?
  • Quelle est ma tolérance au risque?

Quel genre d’investissement répond le mieux à mes besoins? Serais-je intéressé à opter pour des solutions qui peuvent à la fois offrir un rendement intéressant et contribuer à résoudre des problèmes environnementaux?


Un investissement au profit de l’environnement?

Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à vouloir utiliser leur épargne pour défendre les causes qui leur tiennent à cœur. En optant pour l’investissement responsable (IR), vous faites le choix d’intégrer des considérations pour l’environnement, des facteurs sociaux et des enjeux de gouvernance jusque dans vos placements. L’investissement responsable permet de faire face aux grands enjeux que la planète doit affronter (changements climatiques, protection de la biodiversité, raréfaction de l’eau) directement auprès des entreprises dont les titres sont détenus dans le portefeuille. Il s’agit d’une saine stratégie de gestion des risques.


Des compagnies parfaites, ça existe?

La question est souvent posée, mais malheureusement, parmi les titres en bourse, la réponse est non. Un grand nombre des activités des entreprises peuvent avoir des répercussions sur l’environnement, surtout s’il s’agit d’entreprises de secteurs polluants, comme ceux de l’énergie ou des matériaux, qui comprend les compagnies minières. C’est donc auprès de ces entreprises qu’il est le plus urgent d’intervenir, et c’est là que l’investissement responsable, par l’entremise de l’actionnariat engagé, peut avoir le plus d’incidence, surtout au Canada.


Investir pour des répercussions positives?

En finances, la façon la plus efficace d’influencer une entreprise est d’en être actionnaire. C’est en utilisant les droits réservés aux actionnaires que l’investissement responsable peut avoir une incidence positive, par exemple, au moyen du dialogue avec les entreprises. Et si le dialogue ne donne pas les résultats espérés? Et bien, il est aussi possible de soumettre une proposition à l’assemblée des actionnaires de l’entreprise. Ainsi, la proposition obtient de la visibilité, puisqu’elle est présentée au vu et au su de tous (y compris les journalistes présents) et fait l’objet d’un vote par tous les actionnaires. Son incidence pourrait vous étonner!


Le boycottage, pourquoi pas?

Même si vous décidez de ne pas investir dans une entreprise pour des raisons de responsabilisation environnementale, très peu d’investisseurs suivront, ce qui explique la quasi-absence de boycottage de la part du secteur financier. Voilà pourquoi il est souvent plus efficace d’investir dans une compagnie et d’utiliser notre voix d’actionnaire pour avoir une incidence positive que d’entamer un boycottage.

Cela dit, lorsque plusieurs tentatives de dialogues ont été faites, voire plusieurs propositions d’actionnaires présentées, et que la situation ne s’améliore pas, force est d’admettre qu’il ne reste d’autre choix que de vendre les actions de l’entreprise et d’éviter d’en racheter. Il s’agit alors d’un désinvestissement.


Les produits offerts

Il existe au Canada plusieurs produits d’investissement responsable qui prennent en considération l’impact environnemental des entreprises dans leurs stratégies.
Un produit pourrait attirer votre attention, car il base la sélection de ses titres sur l’évaluation des impacts environnementaux des entreprises. Il s’agit du Fonds Desjardins SociéTerre Environnement, qui utilise les indicateurs d’impacts environnementaux suivants pour choisir les titres qui composent son portefeuille : 

  1. les émissions de gaz à effet de serre;
  2. la consommation d’eau;
  3. l’utilisation des terres et des écosystèmes;
  4. la production de déchets et de polluants.

Pour plus d’informations sur l’investissement responsable, nous vous invitons à consulter PensonsIR.com ainsi que le site Web de l’Association canadienne pour l’investissement responsable. Pour en savoir plus sur les produits offerts par Desjardins, consultez fondsdesjardins.com ou parlez-en à votre conseiller en finances personnelles ou à votre planificateur financier.

 

Fonds éthiques

J'ai été surpris d'apprendre que, dans la liste des compagnies dans lesquelles les fonds éthiques de Desjardins investissaient, on retrouvait le nom de la compagnie pétrolière Suncor, une des principales sinon la principale exploitante des sables bitumineux de l'Alberta dont on ne dira jamais assez l'impact négatif sur tous les étages de l'environnement. Vous est-il possible de vérifier cette information?

Des sables bitumineux dans les fonds éthiques

Et moi j'ai été surprise de l'apprendre aussi par votre message. Des compagnies pétrolières dites socialement responsables ou éthiques - Effectivement, plutôt paradoxal! J'espérais une réponse à votre commentaire et comme il n'y en avait pas, j'ai fait une recherche et voici ce que j'ai trouvé dans le site de PROTÉGEZ-VOUS : http://www.protegez-vous.ca/affaires-et-societe/des-sables-bitumineux-da.... Après avoir lu cet article, je suis beaucoup moins enthousiate à l'idée d'investir dans ce genre de fonds éthiques. J'espère trouver une autre solution plus... socialement responsable. Des suggestions?

Réponse du responsable des fonds éthiques de Desjardins

Bonjour M. Pesant,

Nous vous remercions pour votre commentaire. Suite à votre intervention, nous avons contacté Desjardins Gestion de Patrimoine et voici leur réponse à votre question :

« Dans le cadre de la stratégie d’investissement responsable de nos portefeuilles SociéTerre, nous avons comme stratégie d’investir dans tous les secteurs boursiers en sélectionnant nos titres parmi les entreprises qui se démarquent dans chacun de leur secteur.

Nous sommes conscients que certains secteurs d'activités, particulièrement dans l'industrie lourde et dans l'exploitation des richesses naturelles, peuvent présenter un risque environnemental accru par rapport à d’autres secteurs. C’est pour cette raison que nous misons sur l’actionnariat engagé qui consiste à utiliser des leviers comme le droit de vote, la proposition d’actionnaire et le dialogue pour inciter les entreprises à améliorer leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). À titre d’actionnaire, nous avons choisi de miser sur le dialogue avec certaines entreprises plutôt que de systématiquement exclure un ou des secteurs.
Plus précisément, en ce qui concerne Suncor, nous sommes en dialogue avec l’entreprise, en partenariat avec Placements NEI, depuis 2009. Notre dialogue avec Suncor repose sur deux principaux sujets : les sables bitumineux et les émissions de gaz à effet de serre et les politiques publiques en matière de changements climatiques. Aujourd’hui, nous considérons que Suncor démontre du leadership dans son secteur par rapport à ses pairs, notamment en ce qui a trait aux enjeux environnementaux. À titre d’exemple, le PDG de Suncor a publiquement soutenu la taxation du carbone comme moyen de parvenir à diminuer les gaz à effet de serre en Alberta et au Canada.

Nous croyons fermement que nous obtiendrons de meilleurs résultats par le biais du dialogue que par l'évitement. Le résultat est double car, non seulement ces entreprises tendent à améliorer leurs pratiques, mais elles contribuent aussi à faire évoluer les normes et pratiques de l'ensemble de leur secteur, ce qui peut se révéler très porteur! Les exemples d’amélioration des entreprises avec lesquelles nous dialoguons sont nombreux, et j’espère que ces informations clarifient notre approche en investissement responsable. »