Skip to Content

1er anniversaire du Plan climat canadien : passer de la parole aux actes

Montréal, le jeudi 7 décembre 2017 - Un an après la signature historique du cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques entre les gouvernements fédéral, provinciaux (à l’exception de la Saskatchewan et du Manitoba) et des territoires, Équiterre profite de la diffusion d’un rapport d’analyse de l’Institut Pembina pour faire le point sur les progrès du gouvernement fédéral en vue d’atteindre ses engagements de Paris.

Le constat de L’état du Plan climat - Mesure des progrès de la mise en oeuvre du cadre pancanadien sur les changements climatiques est clair : la majorité des engagements pris par le gouvernement fédéral dans ce plan climat se fait toujours attendre.

« La volonté politique affichée du gouvernement fédéral exige des actions concrètes si on veut ’atteindre, voire même dépasser, notre cible de réduction des émissions de GES de 30 % par apport au niveau de 2005 d’ici 2030 », selon Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre.

Des EFFORTS dans la bonne direction, mais insuffisants

Bien que le gouvernement fédéral a alloué de nouveaux financements lors du budget de 2017 pour stimuler les technologies propres et réduire les émissions de GES et a amélioré la règlementation des GES des véhicules lourds, la majorité des mesures promises dans le plan climat n’a pas été mise en oeuvre jusqu’à présent.

Comme le note le rapport rendu public aujourd’hui, il est urgent que le gouvernement fédéral devienne proactif pour adopter les mesures et règlements nécessaires qui sont de sa compétence. Parmi celles-ci, Équiterre veut souligner :

  • la règlementation fédérale pour exiger que les compagnies pétrolières captent et éliminent les fuites de méthane - un puissant GES - de leurs opérations.
  • la réforme de la réglementation existante qui nous permettra d’éliminer le charbon d’ici 2030 de la production d’électricité au Canada.
  • la mise en place d’une stratégie pancanadienne pour augmenter le nombre de véhicules zéro émission au Canada et d’objectifs s’y rattachant, auxquels le gouvernement fédéral n’a pas donné suite.
  • le projet de loi fédéral pour mettre en oeuvre la tarification du carbone au Canada


« Avec une mise en oeuvre de toutes les mesures annoncées dans le plan climat, et une augmentation du niveau d’ambition de certaines d’entre elles, il est toujours possible d’atteindre notre cible nationale de 2030 et nos engagements de l’Accord de Paris, mais le temps file et les actions sont nécessaires », a ajouté M. Guilbeault.

- 30 -

Pour plus d’information ou demandes d’entrevues :

Camille Gagné-Raynauld
514 605-2000, cgraynauld@equiterre.org
 

Rapport L’état du Plan climat - Mesure des progrès de la mise en oeuvre du cadre pancanadien sur les changements climatiques disponible en anglais ici.