Skip to Content

8e lauréate de la bourse Laure Waridel : faire entrer l'alimentation saine et durable dans nos institutions publiques

Montréal, le 2 mai 2016 – La 8e bourse Laure Waridel, d’une valeur de 10 000 $ a été remise le 28 avril dernier à Valérie Toupin-Dubé, dans le cadre du Rendez-vous des membres d'Équiterre à Montréal, par Équiterre et la Caisse d’économie solidaire Desjardins.

Des dizaines de membres d’Équiterre – qui en compte à présent plus de 17 000 – ont pu découvrir le projet d’action/diffusion de l’étudiante en agriculture et environnement avec spécialisation en agriculture biologique et agronomique à l’Université McGill, qui vise le montage et la diffusion d’une trousse éducative et pédagogique « École-o-champs » pour faire entrer l’agriculture et l’alimentation durables dans nos écoles et autres institutions publiques. Son objectif? Permettre à tous l’accès à de la nourriture saine et contribuer concrètement à la sécurité alimentaire.

Mme Toupin a ainsi présenté son projet devant plusieurs dizaines de citoyens soucieux de l’environnement réunis à l’occasion du Rendez-vous des membres d’Équiterre pour passer en revue les faits marquants de l’année 2015, en compagnie de l'équipe d'Équiterre et des membres du conseil d’administration. Ce fut également l’occasion d’entendre Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec et membre du c.a. d'Équiterre et Isabelle St-Germain, directrice principale d’Équiterre, sur l’impact des pesticides sur la santé et d’en savoir plus sur la course Changer le monde pour Équiterre

« Nous sommes très heureux que ce projet ait retenu l’attention du comité, car l’approvisionnement local prend véritablement de l’ampleur au Québec, comme nous avons pu le constater chez Équiterre au fil des années d’implication dans ce domaine. La toute première conférence pancanadienne sur l’alimentation en milieu scolaire a soulevé un véritable engouement l’automne dernier. Ce projet cadre vraiment dans ce mouvement en pleine effervescence », a indiqué Isabelle St-Germain, directrice générale adjointe d’Équiterre.

« Le projet de Valérie a retenu l’attention du comité de sélection car il existe un réel besoin d’éducation à l’alimentation saine, locale et durable. L’approvisionnement local est un geste simple et concret à poser et qui a des impacts positifs immédiats pour la souveraineté alimentaire, l’économie locale et même pour la lutte aux changements climatiques », selon Laure Waridel.

« Cette bourse me permettra de développer des modules d’enseignement pour les écoles et un guide d’approvisionnement sain et local pour les institutions publiques, de réaliser une courte vidéo sur ces outils et même des les intégrer dans différents cursus universitaires à l'avenir », précise Valérie Toupin, nouvelle boursière de l'édition 2015.

Bernard Ndour, conseiller principal, Caisse d'économie solidaire Desjardins, croit pour sa part que les jeunes de la relève, impliqués sur le terrain comme Mme Toupin, « sont de réels vecteurs de changement et sont des acteurs bien placés pour déceler les besoins et permettre à tous d’accéder à une nourriture saine . Les projets qui font tourner la roue de l’économie locale ont le vent dans les voiles! ».

Le comité de sélection, composé de membres issus des milieux universitaires et écologistes, a tenu à souligner, cette année encore, la pertinence et la qualité des dossiers en lice. Rappelons que la bourse Laure Waridel a été initiée en 2008 et a depuis financé de nombreux projets de recherche dans les sphères environnementales et sociales. Des projets en transport, en agriculture, en bâtiment durable et plusieurs autres secteurs ont tous permis de faire un pas de plus vers un monde durable. Les personnes présentes au rendez-vous des membres de Québec ont accueilli cette annonce avec beaucoup d’enthousiasme et ont chaleureusement félicité la lauréate.

À propos :

Équiterre contribue à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à poser des gestes écologiques, équitables et solidaires. Chaque année, Équiterre convie ses membres à son assemblée générale, une occasion de regrouper les militants, les employés d’Équiterre et d'élire les représentants au Conseil d'administration.

La Caisse d’économie solidaire est la principale institution financière de nature coopérative spécialisée en économie sociale et en investissement socialement responsable (ISR) au Québec. Elle compte 14 527 membres, dont 3 150 coopératives, organismes à but non lucratif (OBNL), syndicats et entreprises privées socialement engagées ainsi que 11 377 citoyens. Elle finance des projets collectifs grâce à son produit d’épargne exclusif, le Placement à rendement socialMD. Au 31 décembre 2015, son actif s’élevait à 770,4 millions. Fait remarquable, l’actif de la Caisse a doublé au cours des dix dernières années.

 

- 30 -


Pour plus de renseignements :
Dale Robertson, relations médias, Équiterre
514 966-6992 / drobertson@equiterre.org