Skip to Content

Abandon du projet de port pétrolier au Québec par Énergie Est : tout comme le premier ministre Couillard, Équiterre estime que les retombées ne justifient plus le projet

Montréal, 5 novembre 2105 - Alors que TransCanada vient de confirmer qu'elle ne construira pas de port pétrolier au Québec, Équiterre estime, comme l'avait fait en juillet dernier le premier ministre Couillard, que les retombées économiques anticipées ne justifient plus que Québec donne son aval au projet.

« L’opposition des groupes de citoyens, des municipalités et de la population dans son ensemble ont eu raison de cette idée insensée de construire un port pétrolier sur les berges du Saint-Laurent », a déclaré Steven Guilbeault, porte-parole d'Équiterre.

« Avec l'abandon d'un port au Québec, la majeure partie de l'argument économique de TransCanada s'envole et ce qui va rester pour le Québec, ce sont les risques, de très gros risques », a-t-il ajouté. Rappelons qu'en juillet dernier, le premier ministre Couillard avait déclaré que sans port au Québec, les retombées du projet ne lui apparaissaient pas comme étant suffisantes .

« Malgré l'abandon du projet de port pétrolier, le projet Énergie Est demeure toujours une menace pour le climat et pour de nombreuses communautés au Québec et ailleurs au Canada », a ajouté Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre. « Ce projet permettrait à lui seul de pratiquement doubler la production des sables bitumineux de l’Alberta, l’un des pétroles les plus polluants au monde et représenterait l'équivalent d'ajouter 7 millions de voitures sur nos routes en terme de GES, soit presque le double du parc automobile québécois », a-t-il conclu.

Rappelons que lors de la campagne électorale fédérale, le premier ministre Justin Trudeau s'est engagé à revoir le processus d'évaluation environnementale de grands projets tels Énergie Est afin d'y inclure, notamment, la question des changements climatiques. Une fois ce processus de révision complété, le projet d'Énergie Est devra être réévalué.


- 30 -

Pour plus d’information :
Dale Robertson

Relations médias Équiterre
514-605-2000 / drobertson@equiterre.org