Skip to Content

Approbation de l’oléoduc Keystone XL : Équiterre soulève son inquiétude

Montréal, le 24 mars 2017 – Équiterre soulève son inquiétude quant à l’approbation du projet d’oléoduc Keystone XL de la compagnie TransCanada. Au pouvoir depuis quelques mois seulement, l’administration Trump est un désastre dans la lutte aux changements climatiques. La délivrance de ce permis présidentiel, mais aussi les coupures à l’Agence de protection de l’environnement (EPA), le retrait éventuel de l’Accord de Paris, démontre la dérive américaine en terme de protection du climat.

« Malheureusement, nous ne sommes pas surpris de cette annonce. L’administration Trump ne croit pas aux changements climatiques et préfère quelques dollars et quelques emplois à la survie des populations impactées par les changements climatiques! », indique Steven Guilbeault, directeur principal de l’organisme.

Équiterre rappelle toutefois que de nombreuses autres étapes restent à franchir avant le début de la construction de l’oléoduc, notamment l’achat de certaines terres et la paix sociale puisque de nombreuses manifestations et opposants ont barré la route à ces projets au cours des dernières années.

« Malgré l’approbation de Trump, ce projet est loin de se réaliser, la mobilisation contre Énergie Est ici au Québec ou contre Keystone XL au Dakota du Nord ne signifie pas seulement que les citoyens ne veulent pas de pipeline dans leur cours, mais qu’ils n’en veulent nulle part ailleurs. La transition énergétique et l’atteinte des objectifs de Paris ne pourront pas se réaliser avec la construction de nouvelles infrastructures tel Keystone XL », ajoute Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre.

- 30 -

Informations :

Dale Robertson, relations médias, Équiterre
514-605-2000, drobertson@equiterre.org

Flux d'information :