Skip to Content

Budget fédéral 2011: Protection de l’environnement et économie verte - Harper atteint le fond du baril

Ottawa, le 22 mars 2011 – Équiterre s’est dit profondément déçu des quelques mesures environnementales annoncées par le gouvernement Harper dans son budget 2011.

Le fédéral a mis fin à toute une série de programmes à la fois populaires et essentiels comme ceux visant la production d’énergies renouvelables, la construction de maisons et d’immeubles neufs plus efficaces, le développement de technologies propres, etc.

La décision de maintenir en vie le très populaire programme écoÉnergie pour la rénovation domiciliaire revêt un caractère très électoraliste. En effet, ce programme n’est reconduit que pour une année alors que des dizaines de groupes canadiens regroupés sous la vaste Coalition pour un budget vert recommandaient plutôt un programme de plus longue durée qui aurait notamment permis une meilleure prévisibilité. « On dirait que le gouvernement Harper veut acheter du temps », explique Steven Guilbeault, cofondateur et coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

« Hélas, la tendance du gouvernement Harper à jouer avec la vérité se manifeste encore une fois alors que le fédéral parle d’"éliminer les subventions aux combustibles fossiles" à raison de 15 millions de dollars cette année et 30 millions l’an prochain”. » Or, selon l’Institut international du développement durable, les subventions et les abris fiscaux consentis aux pétrolières sont de l’ordre de 1,4 milliard de dollars par année. « Si je sais bien compter, on n’élimine rien ici, on ne fait que réduire ces subventions de 1% cette année et 2% l’an prochain. À ce rythme, nous aurons éliminé ces subventions en 2109! », ajoute-t-il.

« Il semble que d’année en année, le gouvernement Harper se surpasse afin de négliger les questions environnementales et d’économie verte », a déploré Steven Guilbeault d’Équiterre.

-30-

Source :
Éveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
etfugere@equiterre.org