Skip to Content

Campagne « Je m'active dans mon quartier » d'Équiterre: Nouveaux partenaires à Montréal

Montréal, le 2 octobre 2008 – Équiterre est fier d'annoncer l'implication d'Ahuntsic-Cartierville, de Lachine, de Mercier-Est et de Notre-Dame-de-Grâce dans sa campagne « Je m'active dans mon quartier ». Cette campagne vise à mobiliser les élus, les commerçants, les citoyens et les représentants de la santé ou de l'éducation, à les encourager à agir ensemble pour trouver des solutions concrètes afin de promouvoir et de faciliter le transport actif et l'achat de proximité. « Les efforts concertés de ces nouveaux alliés devraient permettre à la campagne de rejoindre plus de 260 000 Montréalais au cours de la prochaine année », se réjouit Marilyne Simard, chargée de projet en Transport écologique et responsable de la campagne chez Équiterre,

Un projet pilote réussi
« L'objectif de cette campagne est de démontrer que marcher ou pédaler pour visiter les commerces et services de son quartier est non seulement bon pour la santé et l'environnement, mais également pour la vitalité des milieux de vie », souligne la porte-parole. Véritable succès, le projet pilote mené en 2006 a permis de créer une mobilisation sans précédent des acteurs socio-économiques locaux dans l'Arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Le projet a notamment permis à l'Arrondissement de créer un programme de subvention pour l'achat de supports à vélo. « Cette campagne répond à des besoins bien réels des communautés et les résultats positifs du projet pilote démontrent à quel point elle peut être bénéfique à d'autres quartiers. Nous espérons d'ailleurs que les efforts de nos nouveaux partenaires serviront d'exemples pour d'autres milieux », ajoute Marilyne Simard.

Des partenaires dynamiques
« Nous croyons que la campagne Je m'active dans mon quartier constitue un projet concret de développement durable et un partenariat qui permettra l'atteinte de nos objectifs de valorisation des modes de transports alternatifs et de l'achat local », explique avec enthousiasme Marie-Andrée Beaudoin, mairesse de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville.

Marc-Antoine Pouliot, coordonnateur de la démarche de Revitalisation urbaine intégrée à Solidarité Mercier-Est, ajoute que « cette campagne permettra de repositionner les rues Hochelaga et Des Ormeaux au cœur des habitudes d'achat de proximité des résidents du quartier grâce au transport actif ». Même son de cloche chez Claude Lazon, directeur de la Corporation de développement économique communautaire de Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce: « La campagne répond à nos objectifs de sensibilisation de la population et des commerçants de Notre-Dame-de-Grâce quant aux liens entre transport actif, achat de proximité, qualité de vie, santé, environnement et dynamisme économique ».

« Nous sommes très impressionnés par le dynamisme des nouveaux porteurs de chaque quartier, soit l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, Solidarité Mercier-Est, la Corporation de développement économique communautaire de Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce, le Centre local de développement de Lachine, le Groupe de recherche appliquée en macroécologie et Concert'Action Lachine », conclut la porte-parole de l'organisme.

La campagne Je m'active dans mon quartier
La campagne "Je m'active dans mon quartier" se veut une réponse à l'étalement urbain et la dégradation des milieux de vie par l'utilisation massive de la voiture. En effet, Montréal se classe en tête de liste des villes canadiennes au niveau de l'étalement urbain. Plus de 20 000 personnes ont quitté Montréal pour s'établir en banlieue en 2006. Cet étalement s'accompagne par l'augmentation de l'utilisation de la voiture solo et la dégradation de la qualité de l'air qui s'y rattache: le transport est responsable de 47% des émissions de gaz à effet de serre en plus d'augmenter et aggraver les maladies resoiratoires dans la région montréalaise. Équiterre, en collaboration avec ses partenaires, vise à faire des quartiers montréalais des lieux sains, attrayants et sécuritaires et donc, des endroits où il fait bon vivre en famille.

Des outils concrets sur mesure
Les groupes d'action locaux travaillent déjà à adapter la campagne à leurs besoins et à identifier les actions à mettre en place, comme l'ajout d'infrastructures (ex.: supports à vélo), le déploiement d'un concours regroupant les commerçants locaux, la diffusion d'un bottin de ressources locales ou l'organisation d'événements publics de sensibilisation. « Chacun peut choisir les mesures qu'il veut implanter selon les besoins et les objectifs du milieu. Ainsi, chaque projet est unique et correspond parfaitement aux réalités des partenaires », rappelle Mme Simard.

En plus d'accompagner les quartiers partenaires, Équiterre propose divers outils téléchargeables pour les commerces et les institutions, dont des fiches d'information sur le transport actif, des idées de défis pour les employeurs et les commerçants ainsi que des fiches pratiques pour mettre en place des événements de sensibilisation. Pour plus d'information: www.equiterre.org/transport.

- 30 -

Source:

Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-522-2000 poste 303
514-605-2000