Skip to Content

Changements climatiques: Québec continue d'avancer alors qu'Ottawa recule toujours

Montréal, le 12 mai 2009 – Équiterre tient à saluer le dépôt du projet de loi sur les changements climatiques de la ministre Line Beauchamp qui prévoit la mise sur pied d'une bourse sur le carbone au Québec. Ce faisant, Québec devance le gouvernement fédéral alors que ce dernier n'a toujours aucune règlementation en matière de lutte aux changements climatiques et maintient sa performance accablante.

Québec

Le système de plafond et échange que le gouvernement du Québec entend mettre en place utilisera 1990 comme année de référence, comme le prévoit le Protocole de Kyoto. Comme il sera basé sur la réduction absolue des émissions de gaz à effet de serre (contrairement à Ottawa qui entend utiliser une approche basée sur la réduction de l'intensité des émissions), ce projet de loi ouvre la porte pour que le Québec puisse participer à un programme d'échanges de crédits de carbone avec d'autres états et provinces.

Pour Steven Guilbeault d'Équiterre, « le projet de loi déposé aujourd'hui représente une autre étape importante pour le Québec dans la lutte aux changements climatiques. Avec ce projet de loi, le Québec fait preuve, une fois de plus, d'un grand leadership ».

Le secteur des transports demeure toutefois un défi important pour le Québec. « Il est illogique de continuer à développer le réseau routier et autoroutier d'un côté et de chercher à diminuer nos émissions de GES de l'autre. C'est faire une chose et son contraire », explique M. Guilbeault.

Ottawa

Le projet de loi de la ministre Line Beauchamp arrive au moment où le Commissaire à l'environnement du gouvernement fédéral rend public un rapport accablant sur le non- respect par le gouvernement de Stephen Harper, de la loi l'obligeant à mettre en œuvre le Protocole de Kyoto.

On nous apprenait également hier que le gouvernement Harper vient de procéder à une série de nominations de sceptiques face aux changements climatiques à des postes clés au niveau de l'appareil gouvernemental fédéral. Cela démontre une fois de plus que tout le discours fédéral en matière de lutte aux changements climatiques est vide de sens.

- 30 -

Source:
Éveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000