Skip to Content

Chauffage au bois : une bonne nouvelle pour la santé des Montréalais!

Montréal, le 21 août 2013 — Équiterre salue le nouveau règlement de la Ville de Montréal modifiant le règlement sur la construction et la transformation de bâtiments, qui exigera de rendre inopérant tout appareil de chauffage au bois (poêle ou foyer) utilisant un combustible solide d’ici le 31 décembre 2020.

Les appareils devront ainsi être rendus inopérants ou être munis d’un dispositif permanent qui empêchera leur utilisation en tout temps. L’installation, le maintien en opération et l’utilisation des appareils à granules certifiés EPA demeureront cependant autorisés.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la santé des citoyens de l’Île de Montréal, sachant que les poêles à bois et foyers sont une source importante d’émissions polluantes et affectent par conséquent la qualité de l’air et la santé », se réjouit Isabelle St-Germain, directrice générale adjointe d’Équiterre.

Considérant que 50 550 appareils déjà installés sur le territoire de la Ville de Montréal devront être remplacés en vertu de ce règlement, Équiterre souhaite que le programme Feu vert soit prolongé pour pouvoir aider les citoyens à se conformer à ces nouvelles règles.

Programme Feu vert

Le programme Feu vert offre jusqu’à 900 $ de remboursement pour le retrait ou le remplacement d’un appareil de chauffage au bois par un appareil au gaz, au propane ou aux granules de bois. Le programme est financé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec (MDDEFP) et est administré par Équiterre.

Équiterre et ses partenaires suggèrent que ce programme, dont la fin est prévue le 31 décembre 2013, soit prolongé jusqu’en 2020, en plus de le bonifier pour permettre aux propriétaires qui rendent leur appareil inopérant d’être admissibles à une aide financière.

Pour en savoir plus, visitez le : www.feuvert.org

– 30 –

Pour renseignements :

Julie Tremblay, relations médias
514 605-2000 / jtremblay@equiterre.org