Skip to Content

Choisir le bon chocolat pour Pâques

Montréal, le 6 avril 2009 – Alors que Pâques approche, Équiterre encourage les citoyens à privilégier la certification équitable lors de leurs achats de chocolat. Par le fait même, l'organisme invite les consommateurs à participer à la Quinzaine du commerce équitable, célébrée du 1er au 15 mai à travers le monde, qui vise à dévoiler les côtés sombres de la production conventionnelle et rappeler les avantages indéniables du commerce équitable.

Un chocolat au goût d'équité
« Les consommateurs ne prennent pas toujours conscience que les aliments importés du Sud, comme le chocolat, le café ou les bananes, sont souvent produits dans le non-respect des droits de la personne et de l'environnement », rappelle Andréanne Leclerc-Marceau, du programme Commerce équitable chez Équiterre. « Les producteurs et les travailleurs de cacao et de chocolat certifiés équitables ont la garantie de recevoir un prix minimum pour leur labeur ainsi qu'une prime sociale destinée au développement local par la mise sur pied d'initiatives socio-économiques ou environnementales dans leur milieu », explique-t-elle.

« Au Canada, les ventes de chocolat certifié équitable ne cessent d'augmenter, ce qui est très encourageant », ajoute Mme Leclerc-Marceau, qui rappelle aux consommateurs que « la seule façon de s'assurer que les produits soient vraiment équitables, c'est de rechercher le logo de certification de Transfair Canada ».

Le côté sombre du chocolat commercial
« Les gens ne savent pas toujours que les conditions de vie et de travail des producteurs de chocolat non certifié sont particulièrement difficiles », note Mme Leclerc-Marceau en donnant quelques exemples de statistiques révélatrices:

* Seulement 4% à 6% du prix de détail des produits du cacao revient aux producteurs, alors que les fabricants et distributeurs s'approprient 70% de la valeur totale. Pour une friandise payée 60 sous, le producteur ne reçoit qu'environ un sou.
* Près de 300 000 enfants travaillent sur les fermes de cacao, et ce, seulement en Afrique de l'Ouest. Ces enfants de moins de 14 ans effectuent des tâches difficiles comme la cueillette des cabosses à l'aide de la machette, le déplacement de charges très lourdes et l'application de pesticides.

Des outils et activités pour les citoyens

* Pour consulter le répertoire des points de vente de produits équitable au Québec: www.equiterre.org/equitable/achetez
* Pour commander une conférence d'Équiterre sur le commerce équitable ou sur le cas du chocolat en particulier: www.equiterre.org/outils/conferences/printemps.php
* Pour consulter la programmation des activités de la Quinzaine du commerce équitable (en ligne dès la mi-avril): www.equiterre.org.
* Pour trouver une foule d'autres informations sur le commerce équitable:
www.equiterre.org/equitable/index.php

-30-

Source:
Éveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-522-2000 #303
514-605-2000