Skip to Content

Concours Écologez: Des étudiants transforment la Biosphère en Écolosphère!

Montréal, le 11 mars 2008 - Quelque 60 étudiants – futurs architectes, designers, urbanistes, ingénieurs et autres professionnels du bâtiment et de l'environnement – ont participé à l'édition 2008 du concours Écologez, au cours duquel ils devaient proposer un concept d'aménagement de la Biosphère d'Environnement Canada sur l'île Ste-Hélène, en prévision de son 50e anniversaire en 2017.

Organisé par Équiterre et l'École de technologie supérieure (ÉTS), en collaboration avec DuProprio.com, ce concours interuniversitaire vise à intégrer le développement durable dans la pratique de la relève et s'inscrit dans la campagne éducative de la Maison du développement durable.

Réunis à l'ÉTS les 8 et 9 mars, les participants ont combiné leurs talents pour réorganiser les espaces de la Biosphère afin d'y permettre de nouvelles activités muséales et éducatives. Ils ont également proposé des écotechnologies de démonstration dans la même lignée que la maison solaire et les éoliennes récemment installées sur l'île Ste-Hélène. Certaines équipes n'ont pas quitté leur salle de travail dans la nuit de samedi à dimanche!

Le projet

Les étudiants devaient mettre de l'avant des propositions visant à faire de la Biosphère une icône du paysage montréalais, en misant sur son caractère écologique, mais aussi en respectant son histoire. Œuvre de l'architecte Buckminster Fuller, la Biosphère a d'abord été le pavillon des États-Unis lors de l'Expo 67. En 1995, elle fut réaménagée en musée de l'environnement par Éric Gauthier, architecte et membre du jury du concours Écologez. Pour voir la description précise de leur mandat: www.ecologez.etsmtl.ca

Le jury
En plus de M. Gauthier, le jury du concours était formé de Samuel Bouchard, directeur des technologies, Duproprio.com ; de Mélanie Pitre, ingénieure, Teknika-HBA ; de Michel Provencher, conseiller, Biosphère d'Environnement Canada ; d'Owen Rose, architecte, Provencher, Roy et associés ; de Hugues Rivard, professeur en génie de la construction, ÉTS ; et de Francois Boulanger, coordonnateur efficacité énergétique, Équiterre. « Nous avons été très impressionnés par la qualité et l'originalité des présentations des équipes », affirme ce dernier, ajoutant qu'« il est très encourageant de constater que la relève intègre aussi bien les notions de développement durable dans sa pratique. »

Le jury a notamment apprécié la pertinence des solutions proposées par les équipes et l'intégration harmonieuse des différentes disciplines (génie, architecture et design) dans la presque totalité des projets. La solution de l'équipe gagnante a été jugée particulièrement originale et harmonieusement intégrée avec le milieu. L'équipe a bien justifié ses décisions et les a appuyées d'arguments solides. Chaque membre de l'équipe gagnante recevra un prix de 800 $. Des prix additionnels totalisant 5 000 $ ont aussi été attribués à l'équipe qui s'est classée au deuxième rang et aux autres participants sous forme de prix de présence.

Les gagnants

L'équipe gagnante est composée de:

* Caroline Magar – Design de l'environnement (UQAM)
* Anik Malderis – Design de l'environnement (UQAM)
* Dominique Moisan – Design de l'environnement (UQAM)
* Aurore Paluel-Marmont – Architecture (Université McGill)
* Olivier Pellerin – Architecture (Université de Montréal)
* Myriane Pilon – Architecture (Université Laval)
* Chloé Riviere – Urbanisme (Université Concordia)
* Stanley Tran – Génie civil (Université McGill)

Les critères
Les projets ont été évalués selon des critères tels que la justification raisonnée des décisions, la performance environnementale du bâtiment et la qualité des présentations orale et visuelle. Suivant les règlements du concours, la problématique du projet à développer n'a été dévoilée aux participants que le 8 mars au matin.

Les partenaires
Cet événement a été rendu possible grâce au précieux soutien de Ressources naturelles Canada, de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, de l'Agence de l'efficacité énergétique du Québec, du ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec, d'ASHRAE Canada, du Secrétariat à la jeunesse du Québec et du magazine La maison du 21e siècle.

Les présentations

Une quinzaine de citoyens intéressés par la conception intégrée et les bâtiments durables ont bravé la neige pour assister aux présentations des équipes. Les présentations sont disponibles sur le site www.ecologez.etsmtl.ca et des clips de l'événement seront diffusés à compter du 15 mars sur le site www.DuProprio.tv.

Les initiateurs

L'École de technologie supérieure de l'Université du Québec est l'un des plus importants établissements de formation d'ingénierie au Canada. On y trouve notamment la Chaire de recherche du Canada en ingénierie assistée par ordinateur pour la conception de bâtiments durables.

Équiterre est un organisme sans but lucratif ayant pour mission de contribuer à bâtir un mouvement citoyen en prônant des choix collectif et individuel à la fois écologique et socialement équitable.


- 30 -

Sources:
Amélie Ferland
Équiterre
514-522-2000, poste 234
www.equiterre.org

Sébastien Langevin
École de technologie supérieure
Université du Québec
514-396-8664
sebastien.langevin@etsmtl.ca