Skip to Content

De grands chefs cuisiniers préconisent la souveraineté alimentaire

Montréal, le 4 septembre 2007- Des chefs cuisiniers parmi les plus reconnus au Québec jugent que la souveraineté alimentaire est la voie à suivre pour assurer un système alimentaire québécois durable. Ainsi, Thierry Daraize (chef-consultant en gastronomie et chroniqueur), Jérôme Ferrer (restaurant Europea), Eric Gonzalez (hôtel Le St-James), Philippe Mollé (chef-consultant en gastronomie et chroniqueur), Jean-François Plante (bistro L'Aromate) et Daniel Vézina (restaurant Laurier Raphaël) donnent leur appui à la souveraineté alimentaire comme nouveau contrat social en alimentation. Dans le cadre de « D'abord nourrir notre monde, Rendez-vous québécois pour la souveraineté alimentaire », organisé par Équiterre, la Coalition GO5 et La Coop fédérée, les chefs joignent leur voix afin de promouvoir la souveraineté alimentaire comme assise de notre système agroalimentaire et à démontrer le large consensus sur cette question au Québec.

« Le Québec regorge de produits frais de grande qualité. Il est tout à fait pertinent, voire indispensable, de protéger notre capacité à produire des aliments chez-nous et à les favoriser dans les cuisines des Québécois, tout autant que dans celles de nos restaurants », a exprimé Thierry Daraize, qui participera par ailleurs au Sommet des promoteurs de la souveraineté alimentaire le 7 septembre prochain.

« Cuisiner avec les produits d'ici, c'est une façon bien concrète de contribuer à la mise en place d'une stratégie plus globale de souveraineté alimentaire, et de nourrir les Québécois avec des aliments frais et sains, tout en développant une cuisine qui nous ressemble », a ajouté Jérôme Ferrer.

L'appui des chefs cuisiniers s'ajoute à celui des organisations qui participeront au Sommet des promoteurs de la souveraineté alimentaire le 7 septembre prochain. Lors de cette rencontre entre agriculteurs, citoyens-mangeurs et organisations de la société civile, des recommandations seront formulées afin de favoriser la mise en place de la souveraineté alimentaire au Québec. Ces recommandations seront transmises à la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois, dont les audiences seront sur le point de se terminer.

Les citoyens sont également invités à une conférence grand public portant sur la mondialisation et la marchandisation de l'alimentation, avec John Saul, Hervé Kempf et Aminata Traoré, qui se tiendra le 6 septembre prochain à l'Olympia de Montréal.

-30-

Source :
Amélie Ferland
Équiterre
514-792-5222
aferland@equiterre.qc.ca