Skip to Content

Démission de Stéphane Dion: Équiterre salue son engagement dans la lutte aux changements climatiques

Montréal, le 20 octobre 2008 - Équiterre salue l'engagement de Stéphane Dion, particulièrement dans le cadre de son mandat à la chefferie du Parti libéral du Canada, à lutter contre les changements climatiques et à proposer des mécanismes concrets pour le faire.

« Alors qu'il était ministre de l'Environnement, particulièrement lors de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques tenue sous sa présidence à Montréal en 2005, Stéphane Dion s'est toujours engagé activement à s'attaquer au dossier des changements climatiques. Il a maintenu sa position lors des dernières élections et a poursuivi ses efforts afin de prioriser la lutte aux gaz à effet de serre. Il a réellement contribué à braquer les projecteurs sur cet important enjeu et à faire avancer le Canada dans cette voie. Nous espérons qu'il continuera à le faire », souligne Sidney Ribaux, coordonnateur général d'Équiterre, qui souhaite que le Parti libéral du Canada conserve le meilleur de l'héritage environnemental de Stéphane Dion.

L'environnement est un dossier prioritaire pour le Québec. Lors des récentes élections, les Canadiens, et particulièrement les Québécois, ont élu un Parlement majoritairement en faveur de l'environnement. Au Québec, les Québécois ont voté à près de 80 % pour des partis ayant des plateformes environnementales solides.

« Les sondages et le vote le démontrent: l'environnement, et particulièrement les changements climatiques, est une priorité pour les Québécois. Les partis politiques doivent entendre ce message fort. Plusieurs propositions des partis lors des dernières élections avaient beaucoup de potentiel pour nous emmener à réduire nos émissions de GES. Il faut poursuivre, bonifier, améliorer », a ajouté Sidney Ribaux d'Équiterre.

-30-

Source:
Marie-Eve Roy
Équiterre
514-378-0232