Skip to Content

Des représentants d’entreprises et de groupes environnementaux appellent à renforcer les règlementations canadiennes du méthane et du pétrole

Blue Green Canada, Clean Air Task Force, Climate Action Network, The David Suzuki Foundation, Environmental Defence Canada, Environmental Defense Fund, Equiterre, Pembina Institute, Questor Technology Inc

Cibler le méthane est le moyen le plus simple et le moins coûteux de réduire la pollution climatique et de stimuler les économies locales

 

Ottawa, le jeudi 27 juillet 2017 - Ottawa, le jeudi 27 juillet 2017 - Un large éventail d'intervenants canadiens représentant les divers intérêts des milieux corporatifs, environnementaux et des travailleurs ont exprimé leur soutien à des mesures globales visant à réduire les émissions de méthane de l'industrie pétrolière et gazière, la principale source de pollution par le méthane provenant de l’activité humaine. Ces groupes sont de plus en plus préoccupés par le méthane et demandent que le projet de règlement soit renforcé, afin que le Canada puisse profiter du potentiel environnemental et économique de lutter contre les émissions de méthane et de pétrole.

La réduction du méthane provenant du secteur pétrolier et gazier est un aspect clé du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques du gouvernement canadien. Le méthane est un gaz à effet de serre très puissant, responsable d'environ un quart du réchauffement climatique d'aujourd'hui - et ces émissions se mêlent à plusieurs autres polluants cancérogènes et qui forment le smog.

« Les recherches évaluées par les pairs démontrent que l’ampleur du problème de la pollution atmosphérique du méthane est beaucoup plus grande, jusqu'à 250% ou plus, que ce l'industrie et le gouvernement ont déclaré », a déclaré Ian Bruce, directeur science et politique de la Fondation David Suzuki. « Connaissant l'ampleur du problème, le plan d’action responsable est d’agir rapidement et d’adopter de solides règlementations pour réduire les émissions de méthane dans le secteur du pétrole et du gaz et accélérer la transition vers une économie fondée sur les énergies propres.

Le méthane qui fuit est aussi un produit gaspillé. En 2015, près de 370 millions de dollars canadiens de gaz naturel ont échappé des champs gaziers et pétroliers canadiens - assez pour alimenter chaque ménage d’Edmonton et de Calgary combinés pendant une année entière.

« Les réductions des émissions de méthane dans le secteur du pétrole et du gaz peuvent non seulement être rentables, mais également faisables avec les technologies et techniques existantes. La mise en place de contrôles raisonnables du méthane assurera aux investisseurs que les entreprises prennent les mesures nécessaires pour protéger la valeur à long terme de leur entreprise et travaillent pour une économie mondiale durable », selon un groupe d'investisseurs, notamment Interfaith Center on Corporate Responsibility (ICCR); Ceres Investor Network on Climate Risks and Sustainability (INCR); et le Shareholder Association for Research and Education (SHARE), avec 89,75 milliards de dollars canadiens actuellement investis.

Diminuer le méthane du gaz et du pétrole nécessite peu de nouveaux capitaux ou des changements fondamentaux dans la pratique commerciale. De nombreuses solutions à faible coût sont disponibles pour les entreprises pour trouver et réduire les émissions aujourd'hui. La prise en charge d'une fuite de méthane est souvent aussi simple qu’un resserrage de vannes et la réparation de fuites.

« La mise en œuvre d'une règlementation efficace sur le méthane est l'un des moyens les moins chers et les plus faciles de réduire la pollution de gaz à effet de serre tout en créant de bons emplois », a déclaré Jamie Kirkpatrick, directeur de programme chez Blue Green Canada. « Les entreprises innovantes canadiennes de gestion du méthane sont bien placées pour une expansion et une croissance de l'emploi compte tenu de la demande des clients de l'industrie pétrolière et gazière à se conformer aux nouvelles règles sur le méthane ».

Aux États-Unis, les politiques existantes et prévues des États visant à réduire les émissions de pétrole et de gaz couvriraient 25 % plus de production que ce qui serait couvert par la règlementation canadienne du méthane. Certains États, comme le Colorado et la Californie, sont allés plus loin que d'autres et constituent un modèle de règlementation efficace du méthane.

« 21 pays dans le monde entier ont reconnu que la réduction du méthane du pétrole et du gaz était une opportunité majeure, pendant que les États producteurs d'énergie aux États-Unis font avancer la règlementation sur le méthane. La règlementation du méthane au Canada - si elle était renforcée- permettrait au Canada de se placer dans une voie de rattrapage des autres juridictions », a déclaré Drew Nelson, directeur des affaires internationales au Environmental Defence Fund.

Les groupes ont soumis des commentaires indépendamment du projet de règlement fédéral sur le méthane introduit par la ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, en mai dernier. La règlementation fédérale finales est prévues cette année, et les règlementations provinciales de l'Alberta en matière de méthane seront déposées dans les prochains mois.

Blue Green Canada est une alliance entre les syndicats canadiens, les organisations environnementales et les organisations de la société civile pour défendre les travailleurs et l'environnement en favorisant des solutions aux problèmes environnementaux qui ont un impact positif sur l'emploi et économiques. www.bluegreencanada.ca

Clean Air Task Force est une organisation environnementale à but non lucratif avec des bureaux à travers les États-Unis et en Chine. CATF travaille à la protection face aux graves impacts des changements climatiques en catalysant le développement mondial rapide et le déploiement d’une énergie à faible émission de carbone et d'autres technologies protégeant le climat par la recherche et l'analyse, le plaidoyer public et le partenariat avec le secteur privé. Pour plus d'informations, visitez www.catf.us

La Fondation David Suzuki collabore avec les Canadiens de tous horizons, les gouvernements, les entreprises et les citoyens pour protéger notre environnement par l'éducation, la science et le plaidoyer, afin de catalyser les changements nécessaires pour vivre en équilibre avec la nature. www.davidsuzuki.org/fr/

Climate Action Network Canada – Réseau action climat Canada (CAN-Rac Canada) est une coalition non partisane de plus de 100 organismes à travers le pays qui tiennent à coeur comment un climat changeant affecte les gens, les plantes et la faune. Nous travaillons ensemble pour avancer des solutions pour gérer notre pollution par le carbone par l'entremise d'un développement durable et équitable. www.climateactionnetwork.ca

Environmental Defence est l’organisme le plus efficace en matière d’action pour l’environnement au Canada. Nous travaillons à convaincre les gouvernements, les entreprises et les individus d’opérer les changements requis pour garantir un mode de vie écologique, sain et prospère pour tous et toutes. www.environmentaldefence.ca

Environmental Defence Fund, un organisme international de premier plan à but non lucratif, crée des solutions de transformation aux problèmes environnementaux les plus sérieux. EDF associe la science, l'économie, le droit et les partenariats innovants du secteur privé. Connectez-vous avec nous sur Twitter, Facebook, nos blogs Energy Exchange et Voices. www.edf.org

Équiterre compte plus des 140 000 sympathisants et 20 000 membres. Équiterre est l'organisme environnemental le plus influent et le plus important au Québec et sur la scène fédérale. Depuis près de 25 ans, Équiterre collabore avec des citoyens, des agriculteurs, des organismes, des groupes de réflexion, des municipalités et des gouvernements de tous les horizons afin d’influencer les politiques sur l’environnement et au Canada. Équiterre mène ses travaux stratégiques nationaux à partir de son bureau d’Ottawa. www.equiterre.org

L'Institut Pembina est un groupe de réflexion à but non lucratif qui préconise des politiques publiques solides et efficaces pour soutenir la transition vers une énergie propre. Nous avons des bureaux à Vancouver, à Calgary, à Edmonton, à Toronto et à Ottawa. En savoir plus : www.pembina.org

Questor Technology Inc. est une société publique et internationale de protection de l'environnement, fondée à la fin de 1994 et dont le siège social est situé à Calgary, en Alberta, avec des bureaux sur le terrain situés à; Grande Prairie, Alberta; Brighton, Colorado; et Brooksville, en Floride. La société est active au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie et se concentre sur les technologies de l'air pur qui améliorent en toute sécurité et efficacement la qualité de l'air, favorisent l'efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Questor fournit des systèmes de combustion de gaz à déchets à haut rendement; ainsi que les systèmes de production d'électricité et les solutions de traitement de l'eau utilisant la chaleur perdue. Notre technologie de combustion exclusive est utilisée dans le monde entier dans la gestion efficace du méthane, du sulfure d'hydrogène gazeux (H2S), des hydrocarbures organiques volatils (COV), des polluants atmosphériques dangereux (HAP) et des gaz BTEX, assurant un développement durable, l'acceptation de la communauté et la conformité règlementaire. Questor et sa filiale, ClearPower Systems fournit des solutions pour le biogaz d'enfouissement, le gaz de synthèse, les gaz d'échappement des déchets, la géothermie et l'énergie solaire, la chaleur des déchets de ciment, en plus d'une grande variété de projets de pétrole et de gaz au Canada, aux États-Unis, dans les Caraïbes, l'Europe occidentale, la Russie, la Thaïlande, l'Indonésie et la Chine. En mettant l'accent sur la conception d'ingénierie solide, nos produits permettent à nos clients de fonctionner de manière rentable de manière écologiquement responsable et durable. Questor se négocie à la Bourse de croissance TSX sous le symbole «QST». www.questortech.com

– 30 –

Pour plus d’information ou demande d’entrevue :

Jamie Kirkpatrick, Blue Green Canada, 416-323-9521 ext. 289, jkirkpatrick@bluegreencanada.ca
Stuart Ross, Clean Air Task Force, 914-649-5037, sross@catf.us
Cat Abreu, Climate Action Network, 902-412-8953, catherineabreu@climateactionnetwork.ca
Emily Fister, The David Suzuki Foundation, 604-440-5470, efister@davidsuzuki.org
Dale Marshall, Environmental Defence Canada, 613-868-9917, dmarshall@environmentaldefence.ca
Lauren Whittenberg, Environmental Defense Fund, 512-691-3437, lwhittenberg@edf.org
Dale Robertson, Equiterre, 514 605-2000, drobertson@equiterre.org
Kelly O’Connor, Pembina Institute, 416-220-8804, kellyo@pembina.org
Audrey Mascarenhas, Questor Technology Inc., (403) 608-8606, amascarenhas@questortech.com

En complément d’information :

Consultez l’article de blogue d’Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales chez Équiterre, « 10 raisons pour réglementer les émissions de méthane au Canada », publié le 25 mai 2017 sur le site d’Équiterre : http://equiterre.org/choix-de-societe/blog/10-raisons-pour-reglementer-les-emissions-de-methane-au-canada

Flux d'information :