Skip to Content

Discours de Michael Ignatieff sur les changements climatiques

Montréal, le 26 novembre 2009 – Équiterre salue le retour du Parti libéral du Canada dans le débat sur la position canadienne en matière de lutte aux changements climatiques. Pour Équiterre, la proposition de mettre en place une cible contraignante de réduction de gaz à effet de serre pour le Canada «semblable à celles de la moyenne des pays développés» (-16% à - 23%) est déjà mieux que la proposition des conservateurs (-3%). Équiterre salue particulièrement la volonté du Parti libéral d’utiliser l’année de référence 1990, «pour ne pas pénaliser ceux qui ont pris de l’avance comme le Québec et le Manitoba», contrairement au gouvernement conservateur qui s’entête toujours à utiliser l’année de référence 2006.

Équiterre souligne aussi la reconnaissance par le Parti libéral des actions hâtives de certains secteurs économiques lors de la mise en place d’un système de plafonnement et d’échange de crédits de carbone. Le Parti libéral propose un système qui permettra notamment la mise à l’encan des crédits et qui inclura tous les grands secteurs émetteurs, dont l’industrie des sables bitumineux.

Équiterre partage la vision de Monsieur Ignatieff sur le fait que le Canada doit se démarquer sur la scène internationale dans l’aide apportée aux pays du Sud dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques.

Équiterre croit maintenant que le réel défi réside à forcer le gouvernement Harper à adopter une vision semblable. L’organisme surveillera de près les prochaines propositions et projets de loi en ce sens.

- 30 -

Source :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
514-522-2000 poste 303