Skip to Content

Dossier de l’école St-Gérard : Équiterre invite le ministre Blais à visiter la Maison du développement durable

Montréal, le 8 octobre 2015 – C’est en compagnie de représentants du comité de parents de l’école St-Gérard et de Nathalie Dion, présidente de l’Ordre des architectes du Québec, que Steven Guilbeault d’Équiterre a invité le ministre de l’Éducation, François Blais, à visiter la Maison du développement durable (MDD). Équiterre déplore notamment que le ministère de l’Éducation ait forcé la Commission scolaire de Montréal (CSDM) à retirer du projet de l’école Saint-Gérard des éléments tels que le toit vert, la géothermie ainsi que l’atrium prévus dans les plans de l’école.

« Nous utilisons tous ces éléments à la MDD et grâce à cela, nous économisons environ 4000 $ par mois sur notre facture d’énergie », a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre. « L’ensemble des mesures d’efficacité énergétique ainsi que la géothermie nous ont permis de ne pas utiliser notre système de chauffage pendant de nombreux mois d’hiver. Imaginez ce genre d’économie à l’échelle de l’ensemble des écoles de la CSDM? », a-t-il ajouté.

« Lorsqu’un gouvernement souhaite doter une communauté d’une nouvelle école primaire, qu’elle soit à Montréal ou ailleurs, il ne peut pas s’arrêter qu’aux coûts immédiats de la construction. Les technologies, les composantes et la mécanique du bâtiment seront en place pour une centaine d’années, voire plus », a affirmé Philippe Bussière, président du conseil d’établissement de l’école Saint-Gérard. « Il est inconcevable qu’en 2015, on souhaite bâtir une école avec les technologies du siècle précédent. À court, moyen et long termes, il est évident que les contribuables seraient gagnants en favorisant les technologies d’aujourd’hui et des infrastructures qui reflètent le style de vie des familles montréalaises », a-t-il renchéri.

« Un atrium peut paraitre superflu dans un projet de construction d’école et pourtant, le nôtre est régulièrement utilisé pour des conférences, des expositions, des rencontres, des lancements, etc. L’atrium est une salle très polyvalente, pourquoi ne pas en doter également nos écoles? », s’est questionné M. Guilbeault.

« On a ici un conseil d’établissement et une commission scolaire qui veulent aller au-delà de la note de passage, qui visent l’excellence et proposent des lieux qui favorisent et stimulent l’apprentissage: cela devrait être valorisé et non découragé », soutient pour sa part Nathalie Dion, présidente de l’Ordre des architectes du Québec. « Alors qu’il consulte la population sur la cible de réduction des émissions de gaz à effet de serre et qu’il s’apprête à dévoiler la Politique énergétique 2016-2025, censée miser sur l’efficacité énergétique, le gouvernement du Québec envoie un message contradictoire et contre-productif. L’Ordre des architectes s’en inquiète. Nous avons une occasion de faire mieux : profitons-en ! »

La conférence de presse d’Équiterre et du conseil d’établissement de l’école Saint-Gérard s’est tenue sur le toit vert de la MDD, lequel permet de réduire notamment les besoins de climatisation, un problème dans plusieurs écoles de la CSDM et un problème qui, avec le réchauffement de la planète, prendra de plus en plus d’ampleur.

- 30 -

Pour plus d’informations :

Dale Robertson
Relations médias Équiterre
514-605-2000
drobertson@equiterre.org