Skip to Content

Élections 2018 : Équiterre, appuyé par 10 groupes environnementaux et citoyens, conteste l’avis du Directeur général des élections du Québec et maintient la publication des réponses des partis sur leurs priorités environnementales

 

Élections 2018 :
Équiterre, appuyé par 10 groupes environnementaux et citoyens, conteste l’avis du Directeur général des élections du Québec et maintient la publication des réponses des partis sur leurs priorités environnementales

 

Montréal, le 19 septembre 2018 — Équiterre a annoncé lors d’une conférence de presse ce matin qu’il contestera, par la voie des tribunaux s’il le faut, l’avis reçu par le Directeur général des élections du Québec demandant de retirer la publication des positions des quatre partis représentés à l’Assemblée nationale sur 23 priorités environnementales, soumises par un collectif de 11 groupes environnementaux et citoyens. Ces propositions ont été transmises en avril dernier par voie de formulaire aux quatre formations et leurs réponses ont été diffusées publiquement le 11 septembre dernier, de manière intégrale et non partisane.

Équiterre, qui a reçu cet avis du directeur général des élections lundi, refuse de priver les citoyens de cette information publique qui les aidera à faire un choix éclairé le 1er octobre. Les 10 autres organisations derrière l’initiative des 23 priorités environnementales et la publication des réponses des partis soutiennent Équiterre dans sa décision.

Une contribution nécessaire au débat public

« Dans une société démocratique, les groupes de la société civile ont un rôle à jouer et fournissent des informations essentielles pour représenter les citoyens et les aider à prendre des décisions éclairées. Il est impensable que les groupes qui travaillent sur des enjeux centraux de nos sociétés ne puissent participer au débat démocratique », a déclaré Sidney Ribaux, directeur général et cofondateur d’Équiterre.

L’environnement est constamment l’une des quatre grandes priorités des électeurs québécois. C’est encore plus le cas avec les 89 décès constatés cet été en raison de la canicule. « Alors que les vagues de chaleur se succèdent et que le Québec, comme le reste du monde, est touché de plein fouet par les effets du réchauffement climatique, l’environnement doit plus que jamais être un enjeu au coeur de la campagne électorale », a renchéri Karel Mayrand, directeur général pour le Québec et l’Atlantique de la Fondation David Suzuki.

Une démarche transparente et non partisane

Les organisations ont interpellé en conférence de presse les quatre partis, les incitant à réagir à cette tentative de museler les groupes de défense de l’environnement et d’évincer cet enjeu crucial du débat.

« Les quatre partis politiques se sont prêtées d’elles-mêmes à l’exercice et les réponses que nous avons diffusées ne sont rien d’autres que celles qu’elles nous ont fournies. Nous les avons divulguées intégralement et en toute objectivité. Quel principe peut justifier que les citoyens québécois ne puissent avoir accès à cette information essentielle dans le cadre d’élections libres? », s’est insurgé Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace Canada.

Pour les organisations, l’environnement est un enjeu crucial qui touche la santé, l’éducation, le transport, l’économie, l’emploi. Selon elles : « Les représentants des principales formations politiques devraient défendre sans équivoque la place de cet enjeu au sein du débat public et la voix des groupes qui le portent et appellent la population à se mobiliser, en continuant d’interpeller leurs candidats sur la question et en participant aux marches et autres initiatives en faveur de l’environnement ».

Les organisations qui appuient cette action :

Équiterre
Fondation David Suzuki
Greenpeace Canada
Nature Québec
RNCREQ
RVHQ
SNAP Québec
Trajectoire
Vélo Québec
Vivre en ville
WWF - Canada


- 30 -

 


Pour plus d’information ou demandes d’entrevues :

Camille Gagné-Raynauld
Relations médias, Équiterre
Cell : 514-605-2000 | cgraynauld@equiterre.org

Diego Creimer,
Spécialiste, affaires publiques et communication, Fondation David Suzuki
Cell : 514-999-6743 | dcreimer@davidsuzuki.org

Patrick Bonin,
Responsable de la campagne Climat-Énergie, Greenpeace Canada
514-594-1221 | pbonin@greenpeace.org