Skip to Content

Équiterre ouvre sa station-service - L’organisme s’engage à faire valoir aux élus les bonnes idées des citoyens pour favoriser le transport durable

Montréal, le 22 septembre 2010 – Pour la première fois, Équiterre invite les citoyens à se mobiliser pour identifier des solutions pratiques pour favoriser le transport durable dans les centres urbains du Québec. Les meilleures idées suggérées sur la Station-service cocktail transport, une plateforme virtuelle animée par Équiterre, seront présentées aux élus.

« Les citoyens connaissent les freins et les irritants qui les empêchent de laisser leur voiture à la maison. Nous voulons transmettre à leurs élus leurs suggestions pour faciliter le transport durable. Le but du jeu : mettre en œuvre des mesures simples qui permettent de réduire les déplacements en voiture solo. Il n’est pas toujours nécessaire de faire de grands changements pour avoir de l’impact. De petites améliorations font parfois une grande différence », explique Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint d’Équiterre.

Les solutions proposées par les citoyens peuvent être par exemple d’ajouter un panneau d’arrêt pour rendre plus sécuritaire les déplacements à pied ou en vélo, aménager un stationnement à vélo, ajouter des abribus, ajouter un tronçon de piste cyclable, etc. Un comité d’experts identifiera les meilleures propositions parmi celles proposées afin qu’Équiterre les présente par la suite aux élus des principaux grands centres urbains du Québec.

« Les automobiles sont responsables à elles seules de près de 25 % des émissions de gaz à effet de serre au Québec, et le nombre de voitures, le prix du pétrole et la pollution augmentent en flèche dans la province », déplore Sidney Ribaux, cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre. « Les villes du Québec ont été aménagées en fonction de l’automobile. Il existe déjà plusieurs services pour se transporter autrement qu’en voiture, mais on peut faire encore mieux », explique-t-il.

De plus, la Station-service cocktail transport permettra de promouvoir les ressources existantes pour réduire l’utilisation de la voiture solo, offrira des conseils aux citoyens et proposera des outils pour convaincre un ami, un élu ou une organisation d’opter pour le transport écologique ou de mettre en place des incitatifs pour le favoriser. « Comme il y a déjà des mordus du transport durable qui connaissent ses bienfaits pour la santé, l’environnement et le portefeuille, nous avons créé à leur intention des outils clés en main afin qu’ils puissent parrainer leurs proches, un peu comme lorsqu’on aide quelqu’un à arrêter de fumer », résume Isabelle St-Germain, coordonnatrice générale adjointe d’Équiterre.

Des équipes de reporteurs blogueurs de Montréal, Québec, Sherbrooke, Gatineau, Trois-Rivières, Saguenay, Drummondville, Longueuil et Laval sont sur le terrain, prêts à animer la Station-service. De nombreux prix de participation sont à gagner chaque semaine, et un grand prix d’un an de transport écolo sera tiré le 25 novembre prochain.

Ce projet est réalisé avec l’appui du Centre québécois d’actions sur les changements climatiques grâce au partenariat avec Hydro-Québec, ainsi qu’avec la contribution du Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD) et de son partenaire financier le gouvernement du Québec. Équiterre tient aussi à remercier l’Agence métropolitaine de transport, la Société de transport de Montréal, MétéoMédia, Communauto et Zoom média.

Les citoyens sont invités à se rendre sur le site web d’Équiterre d’ici le 24 novembre 2010 : www.equiterre.org/cocktailtransport.

- 30 –

Des visuels illustrant la campagne Station-service cocktail transport ou le transport durable sont disponibles sur demande.

Source :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
514-522-2000 poste 303
etfugere@equiterre.org