Skip to Content

Équiterre réagit à l’annonce du ministre de l’Environnement Jim Prentice à l’aube du G8/G20

Montréal, 23 juin 2010 – Équiterre a réagi avec tiédeur à l’annonce du ministre de l’Environnement Jim Prentice aujourd’hui alors que ce dernier annonçait 400 millions $ pour l’aide aux pays en voie de développement dans le cadre de la lutte aux changements climatiques, en plus d’annoncer la mise en place imminente d’une nouvelle réglementation sur les usines au charbon.

Sur la question de l’aide aux pays en voie de développement, « la position des groupes écologistes et d’aide internationale, ainsi que celle des pays en voie de développement, a toujours été que l'aide financière, dans le cadre de la lutte aux changements climatiques, doit être "additionnelle" à l'aide au développement général, et non pas s’y substituer. Sinon, cela forcerait les pays en développement à choisir entre des projets d'éducation, de santé publique ou de lutte aux changements climatiques », a déclaré Steven Guilbeault d’Équiterre.

Quant à l'annonce sur le charbon, « le ministre Prentice, dans la plus pure tradition du gouvernement Harper, procède pour une énième fois à l’annonce d’une annonce à venir… Il ne précise pour l’instant aucun détail sur cette nouvelle réglementation sur la pollution des usines au charbon. De plus, en parlant de nouvelles consultations avec l’industrie et les États-Unis, le ministre Prentice nous convie à attendre une fois de plus un règlement à venir. Une chose à laquelle les Conservateurs nous ont habitué puisque depuis 2006, ils ont retardé, ou encore ont été incapables de mettre en place des mesures permettant de réduire les émissions de GES chez les grands pollueurs canadiens», a ajouté M. Guilbeault.

- 30 -

Source :
Eveline Trudel-Fugère
Équiterre
514-605-2000
etfugere@equiterre.org