Skip to Content

Équiterre réagit à la nomination du nouveau ministre de l’Environnement et lui demande d'agir rapidement.

Montréal, le 4 décembre 2012 – Équiterre est heureux d’apprendre que la première ministre a rapidement nommé un nouveau ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, en la personne de Yves-François Blanchet. De nombreux dossiers sont urgents, et il est important que Québec y voit.

« La compagnie Enbridge a déposé jeudi dernier, à l’Office national de l’énergie, sa demande officielle concernant le pipeline allant de Westover à Montréal. Il est urgent et important que le nouveau ministre mette en place un BAPE afin d’étudier sérieusement les impacts du projet sur la santé et l'environnement au Québec », a déclaré Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre. « La position que prendra Québec dans ce dossier en dira long sur ses véritables intentions en matière environnementale », a-t-il conclu.

« Québec doit adopter au plus tard, le 15 décembre prochain, le décret lui permettant de formaliser sa participation à la Bourse du carbone. Il serait catastrophique pour nous de manquer cet échéancier », a ajouté Steven Guilbeault, directeur général adjoint d’Équiterre. « Cet outil va nous permettre, non seulement, de réduire les GES au Québec, mais va aussi servir à financer les mesures de réduction comme le transport en commun, les technologies propres ou encore l'efficacité énergétique ».

Équiterre profite de l’occasion pour offrir au nouveau ministre sa collaboration pleine et entière afin de faire du Québec un modèle de développement durable.

-30-

Information :
Loïc Dehoux, Équiterre
514 605 2000