Skip to Content

Équiterre salue la mise en oeuvre de la norme véhicules zéro émission (VZE)

Montréal, le 18 décembre 2017 – Équiterre se réjouit de l’annonce faite aujourd’hui par la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon, sur l’adoption de la norme VZE. Selon les projections du gouvernement, grâce à cette norme, 10 % des ventes ou locations de nouveaux véhicules seront des véhicules zéro émission (VZE) ou véhicules à faibles émissions (VFE) en 2025.

« Le Québec innove encore aujourd’hui avec l’adoption de la norme VZE » a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre. « Alors que le transport représente plus de 40 % des émissions de GES du Québec et qu’il constitue également le secteur avec la plus forte augmentation d’émissions depuis 1990, nous avons besoin d’une panoplie de mesures pour inverser cette tendance. L’électrification des transports, au même titre qu’une politique de mobilité durable, sont deux éléments essentiels d’une stratégie efficace pour favoriser des transports qui répondent à l’urgence climatique et aux objectifs du Québec de réduction de GES » a-t-il ajouté.

M. Guilbeault représentera les groupes environnementaux au comité de suivi de la mise en oeuvre de la norme VZE, créé aujourd’hui par le gouvernement, qui regroupe la Corporation des concessionnaires automobile du Québec (CCAQ) et le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et comptera sur l’expertise de la Coalition zéro émission Québec (CZÉQ).

Bien que près de 40 % des ventes canadiennes de véhicules électriques (VÉ) soient réalisées au Québec et que la province soit une terre fertile quant à l’utilisation des VÉ, ces ventes ne représentent encore que 1,25 % du total des véhicules vendus. En Islande, ce total est de 9 % alors qu’en Norvège, il atteint déjà presque 40 %. La Chine a quant à elle annoncé que cette exigence sera de 8 % dès l’an prochain.

« Même si nous nous réjouissons de cette annonce, nous continuons de croire que les objectifs de ventes de véhicules électriques en 2025 demeurent bien en deçà de ce que nous pouvons réaliser au Québec » a réagi Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre. « Avec tous les atouts dont nous disposons, tant en ce qui concerne l’énergie hydroélectrique que les expertises de nos entreprises, cet objectif devrait être d’au moins 50 %. Nous croyons également que le gouvernement du Québec devrait adopter un système de bonus-malus afin de verdir encore d’avantage le parc automobile. Nous allons continuer de travailler en ce sens avec tous les acteurs concernés au cours des prochaines années » a conclu M. Ribaux.

- 30 - 

Pour plus d’information ou demandes d’entrevues :

Camille Gagné-Raynauld, relations médias, Équiterre
514 605-2000, cgraynauld@equiterre.org

Information complémentaire :

Équiterre salue l’adoption de la Loi Véhicules Zéro Émission, Communiqué d’Équiterre du 26 octobre 2016

Accélérer l’électrification des transports au Canada : L’impact d’une norme véhicules zéro émission, Rapport publié le 29 mai 2017