Skip to Content

La 7e lauréate de la bourse Laure Waridel dévoilée lors du rendez-vous des membres d’Équiterre à Québec

Québec, le 27 avril 2015 – C'est devant des dizaines de personnes réunies à Québec hier soir pour assister à l’assemblée générale annuelle (AGA) des membres d’Équiterre que la lauréate de la 7e édition de la bourse Laure Waridel a été dévoilée.

Ce rendez-vous est un moment fort de l’année pour les 12 000 membres d’Équiterre tant pour faire le point sur les activités réalisées, d’élire les nouveaux membres du conseil d’administration et se projeter vers l’avenir. Et 2015 sera à nouveau une année sous le signe des enjeux climatiques, dans la foulée de la prochaine Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) qui se tiendra en décembre prochain.

Équiterre et la Caisse d'économie solidaire Desjardins ont profité de l’occasion pour décerner la bourse Laure Waridel, d’une valeur de 10 000 $, à Chantal Lacasse, une étudiante à la maîtrise en gestion de l’environnement à l’Université de Sherbrooke. « Mme Lacasse a retenu l’attention du comité de sélection grâce à un excellent projet d’analyse comparative de différents modes de production du blé au Québec », a indiqué Isabelle St-Germain, directrice générale adjointe d’Équiterre.

L’objectif de ce projet sera d’identifier le mode de production agricole le plus favorable pour la culture du blé au Québec, en tenant compte des impacts environnementaux, sociaux et économiques. « Quatre modes de production seront comparés : intensive, conventionnelle, raisonnée et biologique. Ce travail permettra de corroborer les résultats d’une analyse sommaire ayant été réalisée en 2013 », précise Chantal Lacasse, nouvelle boursière de l'édition 2014.

Clément Guimond, président du conseil d’administration d’Équiterre, ajoute que « la réduction de l’utilisation des pesticides de synthèse et la diminution de l’impact environnemental de l’agriculture font partie des priorités d’actions d’Équiterre à long terme. Le travail de Mme Lacasse s’inscrit parfaitement dans cette optique et nous sommes ravis de pouvoir la soutenir concrètement ».

Selon Marc Picard, directeur général de la Caisse d’économie solidaire Desjardins, « ce projet est en lien direct avec la souveraineté alimentaire, que nous soutenons. En 2014, la Caisse a donné plus de 93 500 $ à 17 projets pour promouvoir, sensibiliser et défendre de nouvelles pratiques en matière d’agriculture et d’alimentation. En 2015, la Caisse solidaire attribue 100 000 $ à l’agriculture urbaine, la mise en marché et la consommation de proximité ainsi qu’à l’analyse en vue de créer un Fonds dédié aux initiatives structurantes en matières de souveraineté alimentaire au Québec. »

Le comité de sélection, composé de membres issus des milieux universitaires et écologistes, a tenu à souligner, cette année encore, la pertinence et la qualité des dossiers en lice. Rappelons que la bourse Laure Waridel a été initiée en 2008 et a depuis financé de nombreux projets de recherche dans les sphères environnementales et sociales. Des projets en transport, en agriculture, en bâtiment durable et plusieurs autres secteurs ont tous permis de faire un pas de plus vers un monde durable. Les personnes présentes au rendez-vous des membres de Québec ont accueilli cette annonce avec beaucoup d’enthousiasme et ont chaleureusement félicité la lauréate.

À propos :

Équiterre contribue à bâtir un mouvement de société en incitant citoyens, organisations et gouvernements à poser des gestes écologiques, équitables et solidaires (www.equiterre.org). Chaque année, Équiterre convie ses membres à son assemblée générale, une occasion de regrouper les militants, les employés d’Équiterre et d'élire les représentants au Conseil d'administration.

La Caisse d’économie solidaire est la principale institution financière de nature coopérative spécialisée en économie sociale et en investissement socialement responsable (ISR) au Québec. Elle compte 14 794 membres, dont 3 040 coopératives, organismes à but non lucratif (OBNL), syndicats et entreprises privées socialement engagées ainsi que 11 754 citoyens. Elle finance des projets collectifs grâce à son produit d’épargne exclusif, le Placement à rendement socialMD. Au 31 décembre 2014, son actif s’élevait à 757,9 millions. Fait remarquable, l’actif de la Caisse a doublé au cours des dix dernières années.


- 30 -


Pour plus de renseignements :
Annick Girard, relations médias, Équiterre
514 605-2000 / agirard@equiterre.org