Skip to Content

La cimenterie de Port-Daniel devant le BAPE: Équiterre donne son appui au Centre québécois du droit de l'environnement (CQDE)

 Montréal, le 6 août 2014 - Équiterre salue et appuie la démarche du CQDE, du groupe écologiste Environnement Vert-Plus ainsi que de l’entreprise Lafarge Canada Inc. visant à forcer la tenue d'une audience par le Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE) sur le projet de cimenterie McCinnis de Port-Daniel en Gaspésie.

« Que le gouvernement du Québec veuille investir dans un projet comme celui-là, c'est une chose, mais qu'il le fasse sans même évaluer les impacts sociaux et environnementaux d'un tel projet (cette seule cimenterie pourrait, selon les chiffres mêmes de l'entreprise, émettre jusqu'à 10 % des GES du Québec) dépasse l'entendement », a déclaré Steven Guilbeault, directeur principal d'Équiterre.

Le gouvernement refuse en effet de soumettre ce projet au BAPE puisque les promoteurs de l'époque ont déposé leur projet en mai 1995, alors que la loi retournant ce type de projet à un examen du BAPE est entrée en vigueur en juin 1995. « Pourtant, bien des choses ont changé depuis 1995 : le projet a doublé en taille, le Protocole de Kyoto a été adopté en 1997, le Québec s'est doté d'objectifs de réduction de ses GES pour 2012 et 2020, etc. », a ajouté M. Guilbeault.

Il s'agit d'un projet où le gouvernement du Québec a décidé d'investir 250 millions $ sous forme d'un prêt par Investissement Québec et 100 millions $ sous forme d'actions.

Rappelons que les organismes ont déposé une requête en révision judiciaire pour faire annuler le certificat d’autorisation des travaux de construction de la cimenterie afin que ce projet soit soumis au processus d’examen des impacts sur l’environnement et de participation publique du BAPE.

Pour prendre connaissance du communiqué du CQDE : http://www.cqde.org/cimenterie-de-port-daniel-gascons-le-cqde-sadresse-aux-tribunaux-pour-que-le-projet-soit-soumis-au-bape/

-30-


Pour information :
Krystel Papineau
514-605-2000