Skip to Content

La Fondation David Suzuki au Québec: un allié de taille pour la défense de l'environnement

Montréal, le 25 septembre 2008 - La communauté environnementale québécoise accueille avec grand plaisir l'ouverture au Québec d'un bureau de la Fondation David Suzuki dont la mission est de travailler « à ce que la société vive en équilibre avec le monde naturel qui nous soutient ». Jusqu'à présent, la Fondation Suzuki œuvrait principalement au Canada anglais.

« Étant donné les grands défis environnementaux auxquels nous faisons face, on ne peut que se réjouir de l'ouverture au Québec d'un bureau de la Fondation David Suzuki », constate Éric Darier, le directeur de Greenpeace au Québec.

Comme de nombreux groupes environnementaux au Québec, les grands dossiers prioritaires de la Fondation Suzuki sont la lutte aux changements climatiques, la promotion des énergies propres, la protection des océans et, de façon générale, l'urgence d'adopter des pratiques et des politiques écologiquement durables. « Le Québec a un réseau très diversifié et bien établi d'organismes environnementaux à la fois au niveau local, régional et national, cela constitue une force. La Fondation David Suzuki au Québec renforcera ce réseau », affirme Sidney Ribaux, coordonnateur général d'Équiterre.

« La Fondation Suzuki jouit déjà d'une reconnaissance et d'une crédibilité importantes auprès des citoyens de tout âge. Le mouvement de sensibilisation et d'éducation relatif à l'environnement, déjà bien vivant au Québec, n'en sera que bonifié, d'autant plus que la Fondation compte mener des combats complémentaires aux activités existantes des autres organisations », soutient pour sa part Jérôme Normand, directeur général d'ENvironnement JEUnesse.

« Au cours des quarante dernières années, par ses écrits et surtout par la télévision, David Suzuki a initié les citoyens du Canada anglais aux merveilles de la nature et de la science. Avec le temps, son message s'est focalisé sur les menaces à l'environnement et sur la continuité même de notre existence telle que nous la concevons aujourd'hui. La venue de la Fondation au Québec viendra amplifier ce message et aidera le mouvement de la responsabilisation citoyenne, nécessaire pour catalyser les changements de notre mode de vie » déclare Paul-Antoine Troxler, président du Regroupement des éco-quartiers.

-30-

Éric Darier, Directeur de Greenpeace Québec, Cell. 514-605-6497
Éveline Trudel-Fugère, Équiterre, Cell.: 514-605-2000
Christian Savard, Vivre en ville, 418-456-0592
Jérôme Normand, ENvironnement JEUnesse, 514-577-3016
Chantal Rainville, RNCREQ,418-522-0006, poste 2222, 418-254-6938
Mylène Bergeron, Nature Québec, 418-933-2031
Paul-Antoine Troxler, Regroupement des éco-quartiers, 514-933-1069

Flux d'information :