Skip to Content

La position du NPD sur Énergie Est progresse

Montréal 29 juin 2015 – Pour Équiterre, l’un des enjeux de la prochaine campagne électorale portera sur l’exploitation des sables bitumineux et des infrastructures de transport du pétrole. À ce titre, Équiterre accueille favorablement la position du chef du Nouveau parti démocratique du Canada (NPD), Thomas Mulcair, qui affirme que le projet de pipeline Énergie Est devrait, sous un gouvernement de son parti, passer par un nouveau système d’évaluation environnementale et d’émissions de gaz à effet de serre. Monsieur Mulcair juge que le système actuel n’est pas suffisamment crédible.

Bien que le chef du NPD soit cité dans un article de l’Actualité comme étant contre le projet Énergie Est, la transcription de l’entrevue (fournie par le NPD) laisse plutôt entrevoir que le NPD n’approuverait pas le projet tant qu’il ne serait pas passé par un nouveau processus d’évaluation environnementale crédible.

Équiterre s’oppose au projet Énergie Est puisqu’il permettrait d’augmenter de façon importante la production des sables bitumineux au Canada. Rappelons qu’alors que le Québec et l’Ontario ont réduit leurs émissions de GES sous les niveaux de 1990, les émissions globales du Canada continuent d’augmenter en grande partie à cause des sables bitumineux.


- 30 -


Pour plus de renseignements :
Geneviève Puskas
Équiterre
514 792-5222 / gpuskas@equiterre.org