Skip to Content

Le Canada et la Californie s’unissent dans le dossier des normes visant à réduire la pollution et la consommation de carburant des véhicules

 

Montréal, le 26 juin 2019 – Équiterre salue l’annonce d'un protocole d’entente avec la Californie entourant les normes d’émissions de gaz à effet de serre (GES) des véhicules, l’électrification des transports et les carburants propres faite par la ministre fédérale de l’environnement et des changements climatiques, Catherine McKenna et la directrice de California Air Resources Board (CARB), Mary Nichols.

Un signal fort pour réduire la consommation et les émissions de GES des véhicules

Cette annonce envoie un signal fort face aux nombreux reculs environnementaux annoncés par l'administration Trump, notamment ceux entourant le règlement des émissions de GES des véhicules passagers. Ce règlement, qui est actuellement en péril, prescrivait des normes de plus en plus rigoureuses afin de réduire la consommation et les émissions de GES des nouveaux véhicules légers vendus au Canada chaque année.

En effet, l’administration Trump ordonnait en avril dernier à la U.S. Environmental Protection Agency (l'Agence américaine de protection de l’environnement) de rendre moins contraignant le règlement sur les émissions de GES des véhicules de passagers et camions légers, en proposant de les geler aux niveaux de 2020. Les normes canadiennes étant harmonisées aux normes américaines, le recul proposé entraînerait un affaiblissement équivalent pour le Canada, soit une perte de 10 Mégatonnes de GES.

Le protocole annoncé aujourd’hui indique donc une intention de maintenir la rigueur de ce règlement, en s’engageant à travailler avec la Californie dans leur réglementation respective. « La proposition de l’administration Trump est inacceptable dans un contexte de crise climatique. En s’alliant avec la Californie, le Canada envoie un signal clair, en amont de la décision finale de l'Agence américaine de protection de l’environnement, que le nivelage par le bas n’est ni une option recevable pour lutter contre l’urgence climatique ni pour les consommateurs canadiens », déclare Annie Bérubé, directrice des relations gouvernementales chez Équiterre.

L’efficacité énergétique des véhicules : des économies significatives pour les consommateurs

En exigeant des manufacturiers qu’ils produisent des véhicules de plus en plus écoénergétiques, ces normes entraîneront des économies d’essence importantes pour les consommateurs. Sur la base des projections actuelles du prix du carburant, cela représenterait des économies moyennes de plus de 4 000 $ sur la durée de vie d’un véhicule.

De plus, cette entente bilatérale avec la Californie est significative puisque les juridictions concernées représenteront près de la moitié du marché automobile nord-américain. Équiterre souligne également que cette nouvelle collaboration Canada-Californie vise les exigences réglementaires de ventes de véhicules zéro-émission, ainsi que la mise en oeuvre de la norme sur les carburants propres, en place depuis plus d’une décennie en Californie.

« Le maintien de ces normes sur le marché automobile nord-américain est essentiel afin d’inciter les manufacturiers automobiles à poursuivre leurs investissements dans l’innovation technologique. Le Canada a besoin de ces normes pour s’assurer de la compétitivité du secteur manufacturier automobile canadien. », conclut Mme Bérubé.

Pour en savoir plus :

-30-

Pour plus d’informations et pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :

Ryan Worms, Directeur des communications d'Équiterre,
rworms@equiterre.org, 514 605-2000
 

Flux d'information :