Skip to Content

Le Canada surpasse à peine le Kazakhstan et l'Arabie saoudite en matière de protection du climat

Ottawa, le 8 décembre 2014 - Le Canada se retrouve au bas de la liste en matière de performance sur la protection du climat, parmi les 10 plus gros émetteurs de dioxyde de carbone. Il est l'avant-dernier au sein de l'Organisation de coopération et de développement économique, et il se place au 58ième rang parmi les pays responsables de 90 % des émissions mondiales reliées à l'énergie, soit juste avant le Kazakhstan, l'Australie et l'Arabie saoudite. L'évaluation du Canada était incluse dans « Climate Change Performance Index », publié aujourd'hui à Lima au Pérou, par Germanwatch et le Réseau action climat Europe.

Le rapport du « Climate Change Performance Index » renforce le besoin pour tous les pays, mais plus particulièrement ceux qui traînent de la patte comme le Canada, d'augmenter leurs ambitions alors que l'on entame la deuxième semaine des négociations des Nations Unies sur le climat, à Lima, au Pérou. Pendant que le Canada reste sur place, d'autres pays vont de l'avant et font preuve d'importantes améliorations, surtout dans le développement de l'approvisionnement en énergie provenant de sources d'énergie durables (par ex., la Belgique et la Suède). Alors que le Canada se situe au 18ième rang dans la part de l'énergie renouvelable dans l'approvisionnement primaire en énergie, de fait, notre pays figure au 55e rang dans le développement de l'approvisionnement de sources d'énergie renouvelables. Puisque le Canada accuse un taux de croissance des plus lents dans l'approvisionnement en énergie renouvelable, il risque de se trouver perdant dans la révolution pour l'énergie propre et les emplois connexes.

Le Denmark, la Suède et le Royaume-Uni figuraient au 4e, 5e et 6e rang respectivement ; les trois premiers rangs restent vacants, ce qui indique qu'aucun pays ne démontre présentement un niveau d'ambition cohérent avec la prévention d'un réchauffement climatique de moins de 1,5 degré celcius.

À propos du Climate Action Network Canada – Réseau action climat Canada :
Le chapitre canadien du Réseau action climat international, un réseau de plus de 900 organisations qui travaillent pour éliminer graduellement la pollution au carbone d'ici le milieu du siècle. CAN-Rac comprend plus de 100 organismes membres à travers le pays, représentant des ONG autochtones, confessionnelles, syndicales et environnementales. L'Association canadienne du droit de l'environnement, Windfall Centre, la Fondation du Sierra Club du Canada, Défense environnementale, la Ontario Sustainable Energy Association et la Voix des femmes canadiennes pour la paix sont parmi les groupes qui endossent ce communiqué de presse.

- 30 -

Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

Dr. Louise Comeau, Directrice générale
Climate Action Network Canada – Réseau action climat Canada
lcomeau@climateactionnetwork.ca, sans frais : +1 855 CLIM NET (254-6638); 1-506-238-0355

Steven Guilbault, Directeur principal, Équiterre, 1-514-231-2650

Christian Holz, Directeur des politiques internationales, Réseau action climat Canada, 1-613-618-4601